La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Thierry Hesse

A propos

Entrer en littérature Résolument ancré à Metz, depuis l’adolescence, s’est choisi une autre forme d’habitation : celle que lui offrent les livres et la littérature. Lire, écrire et enseigner : sa trinité profane. On l’a connu en 1996 lorsqu’est paru le premier numéro de la belle revue L’Animal qu’il a créée. Voix posée avec une forme de douceur, visage juvénile, regard grand ouvert sur le monde : Thierry Hesse, depuis, est devenu écrivain, impressionnant son monde dès son premier opus, Le Cimetière américain paru en 2003. Premier roman suivi désormais de cinq autres dont Une vie cachée qui vient de paraître et qui, de son aveu, mettrait fin à un cycle. L’homme, discret, enseigne toujours la philosophie dans un lycée de Metz, sa ville natale à laquelle il est resté fidèle réservant pour l’écriture...
octobre 2021
Le Matricule des Anges n°227

C’était toute une vie

Le roman que l’écrivain consacre à la mémoire de son grand-père interroge autant l’Histoire que la littérature : pour trouver peut-être comment parler aux morts. C’est à un travail de mémoire ténu que se livre le narrateur de Une vie cachée. Le souvenir d’une photo de son grand-père, retrouvée après la mort du père, le hante. Pas continuellement : l’oubli recouvre de son voile le portrait de Franz que le lecteur du livre découvre en couverture et retrouvera à la page 60, comme pour attester de deux choses : que ce roman-là ne repose pas sur la fiction...
octobre 2021
Le Matricule des Anges n°227

Résoudre l’énigme

En six romans, Thierry Hesse a dessiné un archipel romanesque où l’écriture sert de mode d’investigation. Comme un enquêteur, l’écrivain interroge ce qui échappe à notre compréhension du monde et de soi-même. On pensait le questionner d’abord sur son nouveau roman. Remonter ensuite vers la source. Mais l’écriture chez Thierry Hesse n’est ni un long fleuve tranquille, ni une voie de chemin de fer où les gares auraient pour noms les titres de ses six romans. C’est un peu même comme si chacun de ses livres contenait les cinq autres et que tous suivaient une même quête dans des directions...
octobre 2021
Le Matricule des Anges n°227

Ouvrages chroniqués

Jura
de Thierry Hesse
2005
La quête de ses origines amène un écrivain à écrire sur sa mère. Thierry Hesse questionne l’acte même de la création littéraire, soumise au risque de la vanité. Jura est un livre dont l’objet ne se laisse pas aisément saisir. À plusieurs reprises, il échappe au lecteur pressé, trop vite convaincu d’avoir pris le bon sillage et de pouvoir le suivre sans effort. Ce roman paraît deux ans après Le Cimetière américain, premier livre très réussi de Thierry Hesse, une plongée dans la noirceur et la désespérance d’un monde détruit, les Vosges industrielles à l’abandon. Dans Jura, ce sont les territoires de la mémoire qui sont explorés par Sam, un écrivain qui touche à la quarantaine et qui, au moment où sa fille allait naître, a vu poindre la question...
Jean Laurenti
septembre 2005
Le Matricule des Anges n°66
Le Cimetière américain
de Thierry Hesse
2003
Dans une région exsangue, un meurtre a été commis. Thierry Hesse dit avec gravité la souffrance sociale et la douleur des êtres. Un livre qui clôt sans douceur la saison des cartes postales. Il s’agit bien d’un voyage, pourtant, en pays vosgien (dans les méandres de la V. qu’on ne nommera pas Vologne) nourri puis abandonné par l’industrie textile : on y rencontre des êtres courbés par la défaite, la lassitude, hommes et femmes qui ne semblent plus vivre que par habitude dans un environnement industriel délabré, gangrené par les fermetures d’usines et le chômage. Le cadre idéal pour qu’éclose le malheur, morts violentes qui deviennent faits divers dès lors que les professionnels de l’information s’en emparent. ...
Jean Laurenti
septembre 2003
Le Matricule des Anges n°46