La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Éclat

Ouvrages chroniqués

Borges une biographie de l’éternité
de Jean-Clet Martin
2006
En 2006, le philosophe Jean-Clet Martin consacrait un livre à Borges dans lequel il dévoilait de nouvelles façons de penser l’existence à partir de l’univers de l’Argentin, de ses mythes et fictions. Grand lecteur de Derrida, Deleuze ou Nancy, observateur attentif de la peinture, le philosophe et romancier (deux fictions ont paru chez Léo Scheer), Jean-Clet Martin a trouvé dans l’œuvre de Jorge Luis Borges les sentiers multiples d’une autre manière de penser le monde contemporain. S’attachant, en tant que philosophe, au thème du labyrinthe, Jean-Clet Martin déploie une pensée de la déconstruction en ce qu’elle implique une recréation. L’auteur de Multiplicités (qui vient de paraître dans la collection « Bifurcations » qu’il dirige) a répondu sans atermoiements à nos questions, dans...
Thierry Guichard
novembre 2018
Le Matricule des Anges n°198
Comment construire un code moral sur un vieux sac de supermarché Éthique et littérature
de Avraham B. Yehoshua
2004
De la Bible à Carver, le romancier israélien A. B. Yehoshua aborde les liens énigmatiques et parfois négligés entre éthique et littérature. En même temps que le roman impose son hégémonie à ce qu’il reste des autres genres littéraires, il semble paradoxalement en France, mais pas uniquement abandonner des territoires autrefois conquis de haute lutte : l’ambition philosophique et politique du roman-somme, de la « grande forme » que poursuivirent Musil, Broch ou Joyce ou le souci éthique, l’interrogation morale. Depuis Flaubert peut-être (est-il possible de « juger » Emma Bovary ? nul doute que pour Flaubert la question eût été inconvenante), si le romancier explore les souterrains spirituels de l’abjection ou de l’horreur,...
Thierry Cecille
avril 2004
Le Matricule des Anges n°52
Trente pages
de Avot Yeshurun
2016
Paru en 1964, Trente pages rappelle la voix trop méconnue d’Avot Yeshurun qui se considérait lui-même comme un étranger dans sa propre langue. Né en 1904, en Ukraine, Avot Yeshurun décide à l’âge de 21 ans d’émigrer en Palestine contre l’avis de ses parents, qui restés en Pologne, périront dans un camp d’extermination. En 1948, date de la création de l’État d’Israël, celui qui se nomme jusque-là Yekhiel Perlemuter, adopte le nom d’Avot Yeshurun. Comme l’explicite la traductrice, Bee Formentelli, malgré cette « double rupture délibérée d’avec le pays natal et la langue maternelle », le désir reste ancré en lui de « retrouver, mais comme principe de fécondation d’une patrie seconde, le lien spirituel d’une enfance dont il a tout...
Emmanuelle Rodrigues
novembre 2016
Le Matricule des Anges n°178

Auteurs