La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
ZA Loup à Loup 83570 Cotignac
tel 04 67 92 29 33
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Marchialy

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Disparaître dans la nature
de Evan Ratliff
2020
Lmda N°217 Le livre regroupe deux articles parus en 2009 dans la revue Wired. Le premier retrace l’enquête menée par Ratliff sur Matthew Sheppard qui en 2008 se fit passer pour mort par noyade. « Le moyen le plus simple de disparaître reste de convaincre tout le monde de votre mort. Le décor choisi est le plus souvent une grande étendue d’eau : là où un corps peut facilement couler ou être emporté, ce...
Disparaître dans la nature de Evan Ratliff
octobre 2020
Le Faussaire de Salt Lake City. Meurtres et manigances chez les Mormons
de Simon Worrall
2022
Lmda N°237 Le journaliste Simon Worrall retrace dans un récit trépidant l’itinéraire d’un faussaire, mormon apostat, expert en chimie et point mauvais poète. Ça n’est pas pour sa poésie que Mark William Hofmann restera dans les annales. Il a pourtant écrit un assez bon poème d’Emily Dickinson. Cette dernière, disparue depuis 1886, n’en a évidemment rien su, mais tous les experts de son œuvre. Jusqu’à ce bibliothécaire de la ville de la poète, Amherst dans le Massachussetts, dindon de l’escroquerie relayée volontairement par Sotheby’s, maison sans...
Un poème et deux enterrements
octobre 2022
L' Homme qui aimait trop les livres
de Allison Hoover Bartlett
2018
Lmda N°197 Du bibliophile au bibliomane, il n’y a qu’un pas. Et deux pas entre l’acheteur forcené et le vol. Surtout si les livres ont les prestiges de la rareté et de l’ancienneté. Journaliste de son état, Allison Hoover Bartlett mène son enquête dans le milieu des librairies et salons du livre ancien, entre New York et Los Angeles, en passant par Salt Lake City, où Ken Sanders tient son entrepôt. De...
L' Homme qui aimait trop les livres de Allison Hoover Bartlett
octobre 2018
La Montagne inversée Une expédition dans les méandres du fantasme
de Romain Lescurieux , Antonin Vabre
2023
Lmda N°240 Dans une délicieuse enquête entre éther et sous-sol, deux journalistes reviennent sur la folle invasion d’un petit village de l’Aude réputé pour son vaisseau extraterrestre. Comme l’annonçaient les doctes Mayas, la fin du monde était prévue le 21 décembre 2012. C’est du moins ce qui était pro-grammé mais tout est allé de travers : l’Apocalypse n’a pas eu lieu. Pas d’apocalypse donc, mais une série de révélations et de dingueries collectives : la petite commune audoise de Bugarach fut prise d’assaut par une foule de citoyens qui croyaient ce que racontait la...
Une fin du monde bien ratée
février 2023
Que ma mort soit une fête
de Cristian Alarcón
2021
Lmda N°223 En 1999, Victor Vital, 17 ans, est abattu par la police argentine alors qu’il se rendait sans arme. Ce Robin des Bois moderne était célèbre pour avoir braqué un camion transportant du lait. Il en avait distribué une partie aux habitants des « villas », les quartiers pauvres de Buenos Aires, « à la manière des militants des organisations révolutionnaires des années 1970 ». Cristian Alarcón,...
Que ma mort soit une fête de Cristian Alarcón
mai 2021
Le Rugissant
de Raphaël Malkin
2019
Lmda N°208 Musique, drogue, alcool, le cocktail a toujours efficacement fourni son contingent de jeunes macchabées aux cimetières et aux crématoires. C’était vrai pour les bluesmen, ce le fut pour les jazzmen, puis pour les rockers, il n’y avait pas de raison que les rappers, contemporains des punks, new-waves, hard-rockers et autres dj’s n’en soient pas aussi. La camarde passe partout, comme la Wells...
Dépôt de bilan
novembre 2019

Auteurs