La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Murmure

Ouvrages chroniqués

L' Avant-garde russe (futuriste et acméistes)
de Serge Fauchereau
2003
Anti-symbolistes exaltés, ils ont payé au prix fort leur audace. De Khlebnikov à Goumilev, Serge Fauchereau offre un revigorant panorama de l’avant-garde russe. Nous n’avons pas appris à parler, mais à balbutier, et ce n’est qu’en écoutant le bruit croissant du temps, et blanchis par l’écume de sa crête, que nous avons trouvé l’usage de notre langue » : cette phrase bouleversante qu’Ossip Mandelstam, l’un des plus fidèles amis de Goumilev, énonça dans Le Bruit du temps en 1925, nul doute que l’on pourrait l’appliquer à l’ensemble des poètes de l’avant-garde russe que présente ici Serge Fauchereau. D’une part parce que chacun de ces poètes, c’est-à-dire Vélimir Khlebnikov, Alexis Kroutchenykh, Elena Gouro, Vassili Kamenski, Vladimir Maïakovski,...
Emmanuel Laugier
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45
Les Forces de l’Ordre Invisible
de Philippe Baudouin
2016
Pandore original, le gendarme Tizané courait les maisons hantées de nos campagnes. Il laisse de magnifiques archives. Cet automne, si un livre a marqué les esprits, c’est bien Les Forces de l’ordre de l’invisible de Philippe Baudouin, qui, après avoir farfouillé à Paris les dossiers de l’Institut Métapsychique, a eu l’opportunité de pénétrer les archives familiales des Tizané. Dans une cave de Haute-Savoie, les deux fils du gendarme Émile Tizané (1901-1982) conservaient l’échantillon magnifique d’une passion française : le paranormal. Quel trésor ! Après l’Américain Charles Fort et son Livre des damnés (1919) ou l’immanquable Matin des magiciens (1960), la grosse machine galvaudée du duo Jacques Bergier...
Éric Dussert
janvier 2017
Le Matricule des Anges n°179
Mac Ginty (Gas-House Mc Ginty)
de James T. Farrell
2004
Chroniqueur des années 30, James T.Farrell décrit avec fantaisie et brutalité le destin de ceux dont les lendemains ne chantent guère. Allô, ici les ordres… » Voilà la ritournelle rythmant les journées des employés du Bureau des ordres assignés à l’accueil téléphonique pour la réception des commandes de la Compagnie des Messageries Transcontinentales de Chicago, en 1928. Le message est souvent entrecoupé de bribes de leurs conversations, railleries et jurons, ou interrompu par l’irruption du Directeur Général au Trafic, Ambrose Mac Ginty. La cinquantaine, l’homme tient à sa position hiérarchique comme à la prunelle de ses yeux. Il estime même n’être pas reconnu à sa juste valeur car il est plus intelligent que les autres...
Emmanuelle Bal
octobre 2004
Le Matricule des Anges n°57
Marc Bernard
de Stéphane Bonnefoi
2016
Rouquin musculeux de Nîmes, Marc Bernard est le représentant du prolétariat cultivé mais trop discret. À lire entre Georges Navel et Henri Calet. Avec Marc Bernard (1900-1984), cette rubrique vouée aux égarés se met sur le fil du rasoir. Impossible de dire si Marc Bernard est un oublié ou bien un retrouvé ! Même si Stéphane Bonnefoi, Nîmois de même, bataille depuis quinze ans pour lui rendre sa superbe. On dit bravo devant tant d’enthousiasme – et d’acharnement justifié. Bonnefoi, dépositaire des archives de Bernard, a trouvé son os à ronger et s’emploie vaillamment avec le concours d’éditeurs consciencieux (Le Dilettante et Finitude en particulier) à rétablir le prolétaire Marc Bernard dans ses droits d’auteur méritant....
Éric Dussert
mai 2016
Le Matricule des Anges n°173
Poèmes
de Nicolas Goumilev
2003
Anti-symbolistes exaltés, ils ont payé au prix fort leur audace. De Khlebnikov à Goumilev, Serge Fauchereau offre un revigorant panorama de l’avant-garde russe. Nous n’avons pas appris à parler, mais à balbutier, et ce n’est qu’en écoutant le bruit croissant du temps, et blanchis par l’écume de sa crête, que nous avons trouvé l’usage de notre langue » : cette phrase bouleversante qu’Ossip Mandelstam, l’un des plus fidèles amis de Goumilev, énonça dans Le Bruit du temps en 1925, nul doute que l’on pourrait l’appliquer à l’ensemble des poètes de l’avant-garde russe que présente ici Serge Fauchereau. D’une part parce que chacun de ces poètes, c’est-à-dire Vélimir Khlebnikov, Alexis Kroutchenykh, Elena Gouro, Vassili Kamenski, Vladimir Maïakovski,...
Emmanuel Laugier
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45

Auteurs