La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Anthony Dufraisse

Message Envoyer un message

Articles

Les Corps solides

de Joseph Incardona
Hors de l'eau Ce roman social à la sauce Incardona mêle dèche, surf et jeu télé. Sur fond de suspens et de résilience. Aussi curieux que cela puisse paraître à ceux qui le suivent depuis longtemps – et ils sont nombreux –, nous n’avons que trop peu parlé de Joseph Incardona dans nos pages. Suisse d’origine italienne, l’homme de 53 ans a pourtant bien du talent et d’abord, peut-être, celui de créer la surprise dans ses romans, dont un certain nombre de polars. Ceux des livres qu’il a publiés chez Finitude, l’un de ses éditeurs, valent tous le détour : Lonely Betty (2010), Derrière les panneaux il y a des hommes (2015), Chaleur (2017) et surtout La Soustraction des possibles (2020), sans doute son meilleur....
octobre 2022
Le Matricule des Anges n°237

En salle

de Claire Baglin

Fast-food et famille

Deux récits alternés dans ce premier roman de Claire Baglin sur l’expérience du désenchantement. Le fast-food, c’est le 100 mètres de la restauration : en salle ou en cuisine, il faut que ça aille vite, très vite. Côté clients, on dévore, on engouffre, on bâfre et hop, plateau constellé de ketchup débarrassé, on s’éclipse, le ventre tout gonflé d’air. De l’autre côté du comptoir, aux postes de travail, ça carbure aussi, non-stop, à la chaîne ; surtout pas de temps morts, il faut tenir la...
septembre 2022
Le Matricule des Anges n°236

Tu mérites un pays

de Leïla Bouherrafa

Vive la France ?

Avant Tu mérites un pays, il y a eu un précédent livre, un roman également, chez ce même éditeur Allary – La Dédicace, en 2019 – qui nous a semble-t-il échappé (mais on ne peut pas tout lire, non plus !). Leïla Bouherrafa est donc pour nous une découverte. Et forte, car cette femme d’une petite trentaine d’années née à Paris, dix ans d’expérience dans le milieu associatif auprès des réfugiés,...
octobre 2022
Le Matricule des Anges n°237

La Ligne de nage

de Julie Otsuka

La Ligne de nage, de Julie Otsuka

Deux livres en un : c’est l’impression, étonnante mais pas déplaisante, que nous laisse la lecture de La Ligne de nage, troisième roman de l’Américaine d’origine japonaise Julie Otsuka, après les très remarqués Quand l’empereur était un dieu et surtout Certaines n’avaient jamais vu la mer qui a décroché le Femina étranger en 2012. Il y a en effet deux temps dans ce livre qui se déroule...
septembre 2022
Le Matricule des Anges n°236

Moi en plus beau

de Guillaume Le Touze

Lignes de train, lignes de vie

avec Moi en plus beau, Guillaume Le Touze mêle enquête intérieure et méditation sur les traces du temps. Envoûtant. Cinq ans après La Mort du taxidermiste, qui d’ailleurs sort simultanément en poche chez ce même éditeur, Guillaume Le Touze, 58 ans, publie son huitième roman. Pour mémoire, il s’est fait connaître en 1992 avec Comme tu as changé, avant de décrocher le Renaudot, dès son deuxième livre, pour Comme ton père. Principalement sous couverture Actes Sud, suivront successivement Étonne-moi, Dis-moi...
septembre 2022
Le Matricule des Anges n°236