La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Marta Krol

Articles

Je suis ce que je vois, notes sur la peinture et le dessin (2006-2011)

de Alexandre Hollan
Attendre voir Issu d’un humble retour à soi et d’un élan vers le dehors, le travail d’Alexandre Hollan se confond à la vraie vie fragilement retrouvée par la peinture. Un bref escalier de bois poli nous conduit depuis les pavés de Mouffetard à un couloir sombre. Une porte se laisse repérer grâce à un de morceau de papier sur quoi on a marqué : HOLLAN. L’impression d’arriver à une cachette, que la recherche de « vastitude » du peintre qui habite là n’annonçait guère. Alexandre Hollan est bien celui dont les tableaux et les dessins, accompagnés d’écrits, ne cessent depuis des dizaines d’années de remuer dans le grand air du Midi, de prodiguer lumière et mouvement, plongeant le spectateur dans un espace vivant. Chênes, d’abord ; chacune des expositions...
juillet 2013
Le Matricule des Anges n°145

Jeux d’oiseaux dans un ciel vide

de Fabienne Raphoz

Jeux d'oiseaux dans un ciel vide de Fabienne Raphoz

Bel exercice d’une écriture ludique et contrainte que cet étonnant ouvrage de Fabienne Raphoz, dont nous avons déjà observé l’intérêt pour l’oiseau. Ici, le canevas est cependant scientifique, et c’est ce qui fonde l’originalité de la démarche ; l’auteure procède à une forme de recensement poétique de l’ensemble (pense-t-on) des dénominations de l’arbre taxinomique de l’ornithologue. Aussi...
mai 2011
Le Matricule des Anges n°123

Chinook

de Pete Fromm

Lignes de fuite

Balayant l’Ouest américain, Chinook de Pete Fromm sonde l’air de rien la grandeur et les faiblesses des existences ordinaires. Voilà un recueil qui nous rappelle, dans la meilleure veine des grands prosateurs comme Hemingway, Tchekhov ou Maupassant, la haute valeur de la fiction. Non pas divertissement ou fantaisie, mais au contraire exploration nécessairement fragmentaire et subjective de la multitude des formes que peut prendre, de manière lente ou soudaine, la vie humaine. Sous la plume de Pete Fromm (né en 1958...
mai 2011
Le Matricule des Anges n°123

Vers l’autre été

de Janet Frame

Migrer, toujours

Quand une étrangeté radicale se fait matière même de l’écriture : Vers l’autre été de Janet Frame. Ce roman présente tant d’indices de nature autobiographique que l’on comprend aisément le souhait de l’auteure de ne pas le voir publié de son vivant. Morte en 2004, Janet Frame eut une vie marquée du début à la fin par un désordre psychiatrique qui était le sien, et qui fut à un moment donné diagnostiqué comme schizophrénie – avec pour corollaire huit ans d’internement hospitalier. La...
mai 2011
Le Matricule des Anges n°123

Corps fut

de Isabelle Garron

Minutes de silence

A l’indicible, Isabelle Garron oppose des formes qui résistent par leur rareté. A première vue, un recueil (à la belle couverture), de poèmes tendus, attentivement biseautés de bas en haut, au verbe parcimonieux. Mais non. Ceci n’est pas un recueil : les textes réunis forment un tout, non seulement en enchaînant quelquefois l’un sur le suivant, mais surtout parce qu’ils traduisent tous ensemble une nébuleuse d’expériences – celles d’Isabelle Garron elle-même, pense-t-on...
avril 2011
Le Matricule des Anges n°122