La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Pierre Mondot

En grande surface – chronique

Une histoire de rachat Franz-Olivier Giesbert prévient qu’on l’a échappé belle. N’était sa ténacité, ce livre « n’aurait jamais dû exister ». Initialement, le journaliste devait tenir la fonction de prête-plume pour le compte de Bernard Tapie : dépêché par les éditions Plon, il avait pour mission de recueillir ses souvenirs pour en renouer ensuite le fil dans un volume de Mémoires. Assez vite, les deux hommes s’étaient déchirés sur la matière du texte à venir : l’écrivain comptait « débiter de belles tranches de vie bien saignantes » quand le chef d’entreprise, refusant de s’épancher, souhaitait plutôt exposer...
juillet 2021
Le Matricule des Anges n°225

Bruno l’Homère

Sarkozy le surnommait « Bac +18 ». Convenons que le curriculum du bonhomme impressionne : normalien, énarque passé par Sciences Po, avec dans ses bagages une agrégation de lettres modernes, un mémoire sur Proust et une licence d’allemand. Tout ça pour finir, à 50 ans, avec un CDD de comptable dans la quincaillerie Castex, d’aucuns jugeront que c’est du gâchis. Heureusement, Bruno Le Maire a...
février 2021
Le Matricule des Anges n°220

Avec nos meilleurs vieux

La voyageuse de nuit. Jadis à l’Université, un professeur de littérature française nous présentait cette métaphore comme un sommet de l’art rhétorique. Mais une élocution paresseuse, proche du grognement, doublée d’un phrasé elliptique, brouillait ensuite ses explications. On croyait jusqu’ici qu’avec cette image Chateaubriand cherchait à signifier l’imperceptible altération des chairs,...
janvier 2021
Le Matricule des Anges n°219