La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Pierre Mondot

Message Envoyer un message

En grande surface – chronique

Jaune pisseux Longtemps, Alexandre Jardin fit commerce de bons sentiments. Période à présent révolue. « Jouer le vivisecteur des passions, ça suffit », promet-il dans le long avertissement par quoi s’ouvre Française, son nouveau livre. Parce que l’heure est grave, « parce que ça va mal finir », l’écrivain remise au vestiaire le gilet rouge du romantisme et revêt la chasuble jaune du Çavapétisme. Pour dire la misère du monde et l’insurrection qui vient, il choisit le roman de préférence à l’essai, car « l’émotion est plus subversive que l’idée » (comme dirait Adolf). Il a conscience des risques, prévoit...
juillet 2020
Le Matricule des Anges n°215

Le marronnier

Voilà un moment qu’on n’avait pas ouvert un prix Goncourt. Et au moins autant de temps qu’on n’avait pas tourné les pages d’un Dubois. La dernière fois, son narrateur, Paul, avait trouvé un emploi de promeneur de chiens à Montréal. Bof. On avait préféré couper la laisse avant la fin de la balade. Un roman paru en août, un prix décerné en novembre, on nous jugera loin de la prime actualité....
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211

Frédéric Morose

Le plan devait se dérouler sans accrocs. D’autant que cette fois encore, Fred avait trouvé une idée géniale, qui rappelait l’époque de 99 francs (souviens-toi, on en avait vendu quatre cent mille) : remplacer le titre non plus par le prix, mais par une image. Un smiley ! On sortait le bouquin à l’hiver, pour la rentrée des seconds couteaux, et on laissait l’auteur se charger de ce pour quoi...
février 2020
Le Matricule des Anges n°210