La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Éditeur Viviane Hamy, le prix des lettres

avril 1993 | Le Matricule des Anges n°4 | par Thierry Guichard

En trois ans, les éditions Viviane Hamy ont acquis une image de grande qualité. Une réussite méritée mais qui ne met pas la société à l’abri des problèmes financiers. Portrait d’un éditeur sans tabou.

Depuis quelques mois, les éditions Viviane Hamy ont un bureau. Auparavant, la maison d’édition et l’appartement privé de sa fondatrice étaient un même lieu. Le déménagement au 55, rue du Temple dans le quatrième arrondissement de Paris marque bien la réussite d’une maison qui, par ses choix rigoureux, a su grandir au coeur de la tourment éditoriale.
Viviane Hamy n’est pas venue subitement à l’édition. Ce métier, elle a commencé à l’apprendre aux éditions La Différence où, pendant trois ans, elle a occupé presque tous les postes, de la fabrication à la lecture des manuscrits en passant par la vente auprès des libraires. Puis, pendant un peu plus de trois ans, elle est attachée de presse pour Belfond, puis chez Robert Laffont, Lieu Commun, et enfin, un an et demi chez Phébus. Dix ans, donc, à préparer la naissance de Viviane Hamy éditions.

Viviane Hamy : Très vite j’ai voulu créer ma propre maison mais j’avais la trouille. Enfin, le rêve s’est transformé en projet, et lorsqu’en septembre 1988, j’ai donné ma démission c’était pour me lancer dans la bataille. Au chômage, j’ai tracé les principales lignes éditoriales toujours en vigueur aujourd’hui. Puis je me suis attachée à défendre mon projet auprès de mes partenaires (amis et membres de ma famille) et en été 1989, je me suis attelée à la tâche la plus importante : trouver un diffuseur. En septembre tout était en place, j’ai lancé mes trois premiers titres en janvier 1990. A ce jour, quarante-trois ouvrages sont au catalogue.
Et le premier titre, ce fut le recueil de nouvelles d’une inconnue, Armande Gobry-Valle…
Oui c’était Terre tranquille. Cette rencontre avec Armande Gobry-Valle, ce fut comme un signe. J’ai reçu son manuscrit en janvier 1989, à une époque où je ne savais même pas si j’allais pouvoir créer ma maison. En fait, c’est par le biais d’une amie, Josyane Savigneau, (responsable du Monde des livres, NDLR) que m’est arrivé Terre tranquille. Les deux femmes s étaient rencontrées lors d’une représentation théâtrale mise en scène par le mari d Armande Gobry-Valle. Connaissant mon projet, Josyane Savigneau lui avait conseillé de m’envoyer un exemplaire de son manuscrit. Aujourd’hui c’est un peu mon auteur fétiche.
Mais Terre tranquille n’est pas le seul titre que j ai sorti en janvier 1990. Mon projet c’était de proposer trois ouvrages à chaque livraison. Et dès le début, j ai voulu définir mon domaine éditorial. D’où, un livre signé d’un auteur français inconnu, Armande Gobry-Valle, un texte épuisé depuis longtemps Mémoires du Capitan Alonso de Contrepas avec une préface d’Ernst Jünger et un roman venu d’Europe de l’est, Fille des pierres de la Hongroise Cecile de Tormay.
Comment trouvez-vous ces romans étrangers ?
Souvent, quand je ne vais pas bien, je lis le dictionnaire des œuvres et des auteurs. Et lorsque je tombe sur un ouvrage qui semble intéressant, je vais le lire à la Bibliothèque nationale. S’il est épuisé depuis plus de...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?