La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Le regard agrandi

avril 1993 | Le Matricule des Anges n°4

Dépouillé de ses fleurs/le pommier catalyse/le courage retrouvé d’être le porte-parole/de ses propres promesses "
La poésie de Frank Holden est rare, précieuse, parce qu’elle est une poésie du refuge avant l’éclatement. Cela signifie qu’elle condense, qu’elle resserre sa peur de l’unité pour affronter le noyau dur de l’être.
Elle est forcément fragile, tremblante, intouchable, au bord d’elle-même comme un visage à la fenêtre, et on pourrait la croiser sans la reconnaître, mais ce serait comme ne pas voir la neige se confondre à la neige.
Tant d’acuité, tant d’ardeur à retrouver l’inexorable de l’enfance peuvent-ils nous laisser indifférents ?
Le poète fronce les sourcils, serre les lèvres. Sa tâche n’est pas d’apitoyer mais de faire sourire les pierres.

Jean-Jacques Sergent
éditeur à Cléry (Loiret)
56 pages, 50 FF

Le regard agrandi
Le Matricule des Anges n°4 , avril 1993.