La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Le Nouveau Recueil

juillet 1997 | Le Matricule des Anges n°20 | par Thierry Guichard

Le Nouveau Recueil N°43

A près une série perecienne de « Je n’ai pas connu » avec lesquels Jacques Borel joue de la phrase pour tendre le désir, après les poèmes de Claire Malroux et après la composition cruelle d’Isabelle Rossignol sur les pratiques sexuelles de l’homme et des insectes, le N°43 du trimestriel Nouveau Recueil ouvre son dossier intitulé Le Théâtre dans l’esprit. Valère Novarina, Jean-Loup Rivière, Michel Jourdain assurent la partie création de ce dossier où l’on remarquera le témoignage à la fois humble et très intelligent du comédien Jacques Bonnaffé à propos de son expérience de lecture de Rimbaud sur scène. Texte d’autant plus intéressant que, s’il s’interroge sur la pratique de la lecture publique, il laisse paraître aussi l’enthousiasme intime d’un grand lecteur.
Géraldine Bourgue, elle, restitue la description d’une représentation faite à partir d’improvisations. Mais son texte mêle descriptif et explication de l’intention ce qui en désamorce la beauté. Un peu plus loin, Olivier Barbarant offre une « piécette » à la fois drôle dans ses didascalies et violente dans sa conclusion. Le dossier, passionnant, se clôt avec les notes de Jacques Lassalle. Suit alors la partie critique sur le théâtre, le cinéma, les arts et la littérature qui fait du Nouveau Recueil une des revues les plus importantes du paysage français.

T. G.

Le Nouveau Recueil
192 pages, 90 FF Abt 4 N°s : 285 FF
Champ Vallon 01 420 Seyssel

Le Nouveau Recueil Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°20 , juillet 1997.
LMDA PDF n°20
4,00 €