La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Panorama russe

juillet 1997 | Le Matricule des Anges n°20 | par Laurence Cazaux

Théâtre russe contemporain

Actes Sud-Papiers propose un panorama du théâtre russe contemporain en publiant neuf pièces écrites entre 1965 et 1991. Une réalisation ambitieuse et une vraie jubilation pour le lecteur qui voyage sur cette terre russe, berceau de tellement de chefs-d’oeuvre dans l’histoire du théâtre. Le renouveau dramatique de ce pays est amorcé depuis les années 60, après une longue traversée du désert (due au contrôle idéologique auquel étaient soumises les oeuvres). Neuf pièces pour résumer trente ans d’écriture, c’est bien sûr tout à fait incomplet. L’intérêt de cette anthologie est plus d’éveiller la curiosité et la gourmandise du lecteur, même si Marie-Christine Autant-Mathieu, chercheur au laboratoire des Arts du spectacle du CNRS, nous donne une vision plus synthétique en résumant très brillamment dans sa préface les grandes lignes de l’évolution de la situation des auteurs dramatiques de ce pays, une situation, on s’en doute, d’une précarité extrême.Toutes ces oeuvres ont pour point commun d’être très virulentes. Certains auteurs manient le grotesque et l’absurde de manière redoutable. Ainsi, L’Orchestre, LeTribunal et Miriam sont particulièrement décapantes quant à leur vision de l’homme et du pouvoir. L’Orchestre de Slavkine est un petit bijou en un acte. La routine des musiciens est perturbée par les mésaventures d’un interprète qui n’arrive pas à ouvrir son étui et qui du coup, devient totalement amnésique sur son art. L’hypocrisie et le mensonge vont alors s’étaler au grand jour. Quant à Voïnovitch, l’auteur du Tribunal, il a du s’exiler en Allemagne, ses oeuvres étant jugées trop subversives. Le Tribunal commence par une représentation théâtrale. Un spectateur qui ne comprend pas bien l’intrigue, en fait part aux acteurs et se retrouve à jouer le rôle principal, celui de l’accusé, pris dans un engrenage de mensonges, de lâchetés, de faux témoignages…Youriev plonge Miriam dans la guerre civile. Trois hommes, ennemis les uns des autres, viennent tour à tour chez elle et cherchent à la violer. Elle les enferme à c
Style très différent et plus proche de Tchékhov avec La Chasse au canard de Vampilov. On pense à Platonov avec ce personnage de Zilov, qui désabusé, sombre à la dérive. Selon M.C Autant-Mathieu Zilov est devenu « le prototype de la nouvelle vague » (de la fin des années 70). S’insurgeant contre l’art officiel, « Vampilov, le premier a eu le courage de montrer l’état de dégradation extrême, physique et mentale de gens simples ».Après la nouvelle vague les auteurs, témoins de l’embrigadement de leurs aînés, ont developpé une démarche plus personnelle sans s’enfermer dans un courant. Ainsi Chipenko est présenté comme « l’un des auteurs russes actuels les plus radicaux dans la recherche d’une nouvelle écriture ». De la Vie de Komikaze est une pièce en 93 tableaux, dont certains se repètent de manière lancinante, sans psychologie, avec des images fortes, par exemple un aquarium qui se remplit avec une femme nue à l’intérieur, des morceaux de l’Evangile, pour un théâtre de la fin du monde.
Des pièces très diverses, un recueil touche à tout qui laisse plein d’impressions très différentes, un vrai voyage en somme.

L. C.

Théâtre russe contemporain :
(Le Tribunal, de Voïnovitch/La Chasse au canard, de Vampilov/La Nuit des Walpurgis, d’Erofeïev/ L’Orchestre, de Slavkine/Le Toit, de Galine/Allez, roulez !, de Sadour/L’Américaine, de Koliada/Miriam, de Youriev/De la vie de Komikaze, de Chipenko)
Actes Sud-Papiers, 492 pages, 189 FF

Panorama russe Par Laurence Cazaux
Le Matricule des Anges n°20 , juillet 1997.
LMDA PDF n°20
4,00 €