La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Le Corridor bleu

septembre 2000 | Le Matricule des Anges n°32 | par Ulysse Gaillard

Le Corridor bleu N°10

Qu’il ne fasse aucun effort de présentation (ou, au contraire, qu’il fasse un effort pour mal se présenter) importe peu : Le Corridor bleu est réjouissant. Destinée à explorer et surtout expérimenter la poésie moderne, cette revue au format A4 offre quelques bonnes surprises. À commencer par le texte La Poésie d’Oscar Septembre au pedigree reconnaissable (Pennequin, Tarkos) : « monsieur ce n’est plus tolérable la poésie ça n’est pas ça voilà du foutage de gueule monsieur ». Charles Pennequin et Julien Blaine apportent leur adoubement à l’entreprise qui joue autant comme un laboratoire (beaucoup de travaux en cours) que comme une anthologie. À l’image de Francis Giraudet qui s’invente un langage sur les restes de la langue commune dans L’Invitation au vorage (« Je piaffe de goguèle à tes gouffres de locure ») Le Corridor bleu, dans cette dixième livraison, invente un nouvel espace, joyeux, pour la poésie. Et n’approuve donc pas Julien Blaine qui y écrit : « Sans doute/ le poète qui veut/ être pris au sérieux/ n’a qu’une chose à faire :/ se taire. »

Le Corridor bleu N°10 - 36 pages, 30 FF
Abt 4 N° : 100 FF
(21ter, chemin de Castanet 30900 Nîmes)

Le Corridor bleu Par Ulysse Gaillard
Le Matricule des Anges n°32 , septembre 2000.
LMDA PDF n°32
4.00 €