La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Hi.e.ms

janvier 2003 | Le Matricule des Anges n°42 | par Camille Decisier

Hi.e.ms N°9/10

Dossier Andrea Zanzotto

La revue Hi.e.ms a choisi de consacrer un double numéro au poète italien Andrea Zanzotto. Né en 1921 à Pieve di Soligo, en Vénétie, il est une grande voix de la poésie contemporaine. Professeur de lettres dans son village natal, il a peu voyagé -« les voyages que je n’ai pas faits dans la réalité, je les ai faits dans mon imagination »-, construisant, dans le décor immobile du village, une œuvre exigeante et multiple, à l’image de ses paysages mentaux. Œuvre déjà célébrée par Fellini, Montale et Pasolini. En France, il aura fallu attendre 2000 pour voir traduit, par Philippe Di Meo chez Maurice Nadeau, La Beltà, livre majeur écrit en 1968.
Dans l’entretien qui ouvre la revue, Zanzotto donne une très belle définition de la mission du poète : « c’est comme restaurer le vide qu’il y a dans le monde, à travers la trame des vers, des rythmes… » Des voix singulières, de Jude Stéfan à Christian Prigent, de Philippe Beck à James Sacré, se frottent à cette « langue plus profonde ». Émaillées de textes inédits du poète. Un régal. Dommage que la densité des pages, alliée à leur étroitesse, entrave la lecture.

Hi.e.ms N°9/10 - 320 pages, 20
(21, rue N.D. du Peuple 83300 Draguignan )

Hi.e.ms Par Camille Decisier
Le Matricule des Anges n°42 , janvier 2003.
LMDA PDF n°42
4.00 €