La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Singe

janvier 2003 | Le Matricule des Anges n°42 | par Dominique Aussenac

Singe N°2

Singe, « revue contaminée à l’attention des générations futures », porte haut l’étendard de Sade et de Bataille entre éloge de la perversion et volonté de subversion. Pour son troisième numéro, sous la direction de Gérald Bronner, elle retentit des grondements du père, entre autoritarisme et transgression. Ce qui engendre un intéressant questionnement sur le pouvoir et la liberté, illustré par les interviews de deux psychanalystes (Charlotte Herfray, Marie-Magdeleine Lessana), d’Agnès Pierron, spécialiste de théâtre Grand Guignol ou du peintre Manu Poydenot, dont les corps défaits illustrent la revue. À noter la qualité d’écriture, la richesse de l’iconographie (on visite avec les yeux le service du docteur Charcot à la Salpétrière, 1877) d’où émergent de sombres et mortifères pépites. Signalons La Perturition d’une fin du monde de Alexandre Yterce qui se conclut ainsi « Vivre. Apprends du soleil même que le monde est le feu » et J’ai baisé avec le Mort de Marie L. « Larve redevenue larve, du figuré au propre, quelle traversée des sens veniez-vous de faire là, le Mort. Comme j’ai souffert de ne pas vous voir assez souffrir. » Singe, une revue déjà verticale.

Singe N°2, 148 pages, 13 (Éd. la Maison close, 36, rue du Gal- Leclerc, 54320 Maxéville)

Le Matricule des Anges n°42 , janvier 2003.