La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Perfusion de mots

mars 2009 | Le Matricule des Anges n°101 | par Dominique Aussenac

Brèves N°87 (Nouvelles d’Espagne)

Brèves a toujours eu un penchant pour la littérature latino (Mexique, Bolivie, écrivains chicanos d’Amérique du Nord, etc.). Malgré sa proximité géographique, l’anthologie permanente de la nouvelle a peut-être moins mis en avant les textes issus du seul territoire espagnol. Négligence corrigée avec ces Nouvelles d’Espagne. Sur les onze écrivains présentés, nés entre 1960 et 1980, Soledad Puertolas fait figure d’aînée. Elle explique son goût pour l’écrit court : « il me permet d’être plus libre. Il est plus détaché, dans sa brièveté, des chaînes de la logique de la réalité, il est plus poétique. » Dans l’émouvant « Les chiens de Bogota », elle met en parallèle la vision matinale d’un chien efflanqué et les longs mois de maladie et de convalescence (typhoïde) pendant lesquels, enfant, on lui lut des contes et des histoires. « Ces mots ont ouvert un chemin par lequel mon imagination a pu s’aventurer. L’aventure des mots pouvait être tenue entre les mains. Elle s’élabore dans la solitude. Il n’y a pas de limite d’horaire, ni de cadre. » De Guillermo Busutil, nous retiendrons une belle variation autour des parapluies de Cherbourg. D’Andrès Neuman, une forte propension à éclater de rire au moment de se suicider, ce qui permet de ne pas passer à l’acte, mais d’en reproduire le rituel. Citons aussi Pilar Adón, Juan Bonilla, Carlos Castán, Fernando Iwasaki, Care Santos, Eloy Tyzon… et les photomontages très avant-gardistes d’Andrés Neuman (1907-1982) qui illustrent le numéro.

BrÈves N° 87 - 144 pages, 12 (1 rue du Village 11300 Villelongue d’Aude)

Perfusion de mots Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°101 , mars 2009.
LMDA papier n°101
6.50 €
LMDA PDF n°101
4.00 €