La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Grenoble Pentes fabuleuses

juillet 2009 | Le Matricule des Anges n°105 | par Thierry Guichard

La plupart des interlocuteurs rencontrés à Grenoble le disent : le festival de l’Arpenteur fin juin, début juillet est un événement à ne pas manquer. L’aventure commence en 1992, lorsque Antoine Choplin crée l’association « Scènes obliques » qui souhaite « mêler des activités artistiques variées dans le creuset montagnard », c’est-à-dire hors des sentiers habituels de la diffusion culturelle. L’association développe alors un festival « Communes en scènes » en 1996. En 2002, Antoine Choplin installe son camp de base aux Adrets petite commune du massif de Belledonne. « Un curé visionnaire avait créé là une troupe de théâtre dans les années 20 ». D’événementielle, l’activité est devenue plus durable. Des écrivains sont accueillis en résidence dans le souhait qu’ils se confrontent aux paysages de Belledonne, qui est « un bouleversement géologique et humain ».
Cette année, une résidence croisée a permis la rencontre entre un auteur russe Arkadi Babtchenko et un auteur tchétchène Soultan Iachourkaev qui ont vécu chacun la guerre dans les camps opposés. Une rencontre forte à entendre Antoine Choplin, marqué par ce qui est né de son initiative. Inscrit au sein de « Cairns » décrit comme « un projet culturel international de proximité », ce travail ne cesse d’interroger les modes d’interventions culturelles en fonction du territoire. « Les Chemins d’écriture » qui accueillent plusieurs écrivains (Raymond Federman, Seyhmus Dagtekin, l’an dernier) à Belledonne ou dans le Chambaran donnent lieu à la publication d’un numéro spécial de la revue Arpentages. Les modes d’intervention se multiplient et Antoine Choplin continue de lancer des pistes nouvelles. Cette année, donc, du 26 juin au 4 juillet, l’Arpenteur a déployé son éventail de rencontres, concerts, discussions, théâtre et randonnée avec, parmi les invités, Erri de Luca. La soirée inaugurale, intitulée « Tablée pour tous » avait pour thème de discussion : « Politique de la culture, culture de la politique : des chemins d’utopie ? » L’ambition réussie du festival (4000 visiteurs l’an dernier) prouve du moins que des gens de culture peuvent mener parfois une politique que les politiques n’osent pas même imaginer. CQFD sur les sommets.

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?