La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Grenoble A la source du théâtre

juillet 2009 | Le Matricule des Anges n°105 | par Thierry Guichard

Situé non loin de la librairie La Dérive, Troisième bureau partage des locaux largement vitrés avec d’autres associations culturelles. Bernard Garnier nous reçoit là et propose qu’on s’installe dans l’espace réservé au centre de ressources des écritures théâtrales contemporaines dont le collectif a la charge. Troisième bureau est le fruit d’une histoire du théâtre qui s’est soucié depuis longtemps de l’écriture et des conditions nécessaires à son partage. « Troisième bureau est né en octobre 2000. Nous étions auparavant un collectif de professionnels qui avions l’habitude de nous rencontrer. Avec Enzo Cormann notamment, on s’interrogeait sur le théâtre que nous jouions, sur le fait de savoir pour qui nous le faisions. » Constatant, facilement, que l’écriture contemporaine dans les années 80 était assez absente des programmations, « nous éprouvions le désir de lire le théâtre d’aujourd’hui en nous donnant les moyens d’une structure collective. »
Durant dix ans, de 1988 à 1998, Bernard Garnier a fait partie du collectif « C’est à lire ». « On s’est retrouvé une dizaine après cette expérience à lancer Troisième bureau. » Pour se « donner des cadres », le collectif décide de travailler chaque année autour d’un pays. L’Espagne précède le premier « Regards croisés » qui en 2001 se penchera sur les écritures dramatiques venues d’Autriche, « source inépuisable de théâtre » qui vivait alors la prise du pouvoir par la coalition droite-extrême-droite. « On voulait voir ce que le théâtre avait à dire de ça, sans surtout, l’instrumentaliser. » L’année suivante, c’était la France qui était sous les projecteurs, puis l’Algérie, l’Irlande. « On a travaillé ainsi pendant six ans, en évitant absolument de faire du tourisme culturel, mais en partant d’une problématique. Pour la France, par exemple, on était parti du texte d’Enzo Comment ça va pas. En investissant durant toute une année le théâtre d’un pays, confronté à sa politique, pouvait naître toute une réflexion autour de notre pratique. » D’où le nom du festival : « il fallait croiser ces visions du monde avec celles des auteurs français. »
Avec la saison 2004-2005 consacrée à l’espace Balkan-Baltique s’ou-vre l’exploration des pays de l’ancien bloc de l’Est. « Il y a une grande tradition dramatique dans l’ex-Yougoslavie et son théâtre a beaucoup parlé de la guerre : nous avons réuni des auteurs serbes, croates, bosniaques autour de notre grande table. » Et l’année suivante l’exploration des écritures de Croatie, Macédoine, Roumanie et Monténégro. « Il y a un réel manque d’ouverture en France. Les auteurs de ces pays sont traduits d’abord en anglais et en allemand car ils sont montés en Allemagne et en Angleterre avant de l’être chez nous. »
Troisième bureau pratique la remise en cause perpétuelle. En 2007, il décide de construire « Regards croisés » autour d’une thématique et non plus autour d’un territoire. Cette année, le thème retenu semblait contradictoire avec la foule des...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?