La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Peur estivale

avril 2011 | Le Matricule des Anges n°122

Le Destin du touriste

Les destinations idylliques ne font plus rêver. Aller s’éclater dans un pays dévasté semble bien plus excitant. Ce n’est malheureusement pas une fiction. Le Destin du touriste, premier roman traduit en français de Rui Zink, né à Lisbonne en 1961, est un texte d’une absolue férocité sur le thème de la fascination touristique qu’exercent les lieux de cauchemar de notre planète. Le tableau que dresse Rui Zink est à la fois grotesque et tragique. On peine à sourire au récit de ce voyage en compagnie de Greg le touriste et Amadou le chauffeur de taxi autochtone. La prédilection de Greg pour les terrains minés, les plages de préférence, des « plages en fleurs », sa vague envie de mourir sont pathétiques, dans ce pays qui n’est « plus un pays mais une zone, une zone de mort ». L’odeur permanente de cadavre ne gêne guère les touristes qui apprécient le spectacle des pendaisons publiques. Un peu frustrés quand même… La réalité a toujours un côté, lent et ennuyeux. « Rien ne vaut le temps filmique (…), toujours rapide et dynamique, ah, l’art du montage ». Enfin ils enverront des SMS à leurs amis et exprimeront leur indignation face à cet « attentat à nos consciences ».
Il règne dans ce livre une étrange ambiguïté, un malaise dont on se protège, faute de mieux en y percevant de l’ironie. Rui Zink réussit à créer un sentiment de désorientation permanente. Comme si nous étions happés dans un monde qui s’était mis à avancer à l’envers « à la vitesse (vertigineuse) d’une bande qu’on rembobine », vers un lieu où des reptiles préhistoriques attendent patiemment. Zink doute qu’ils aient la capacité d’en sourire. Mais eux le feraient « avec tendresse ».

Yves Le Gall

Le Destin du touriste
Rui Zink
Traduit du portugais par Daniel Matias,
Métaillé, 192 pages, 18

Peur estivale
Le Matricule des Anges n°122 , avril 2011.
LMDA papier n°122
6.50 €
LMDA PDF n°122
4.00 €