La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Hopkin’s forest

octobre 2012 | Le Matricule des Anges n°137

Nunc n°27 Dossier Gerard Manley Hopkins

Revue agonale, poétique enthousiaste politique historique religieuse romantique charnelle spirituelle musicale littéraire, etc. », Nunc fête ses dix ans. Sans doute n’y a-t-il pas de hasard à ce que cette revue, interrogeant les voies non orthodoxes de la foi (entre autres chrétiennes), ait réuni pour cette occasion un ensemble de traductions et d’études sur Gerard Manley Hopkins (1844-1889). Le poète anglais subira l’influence croissante d’une théologie libérale et de penseurs agnostiques comme Pater. Ce volume est aussi un hommage à la disparition de René Gallet (1944-2012), imminent traducteur et connaisseur du poète. Marqué par le naufrage sur la Tamise du Deutschland, à partir duquel il développera sa conception du « rythme bondissant », Hopkins prendra conscience depuis sa paroisse ouvrière près de Manchester, quelques années avant sa disparition précoce, du développement du sous-prolétariat que produit et dont se sert l’Empire victorien. Dans l’esprit des socialismes naissants, il conçoit un véritable communisme de pensée, que seul le pessimisme de sa dernière période, dite des Sonnets terribles et poèmes de la fin (1882-88), rendit aussi sensible que lucide, bouleversant sa langue et la rendant à un mouvement où le sujet se dépouille de soi (ce que montre très bien Michael Edwads). La belle étude sur son amitié avec Robert Bridges met également en lumière les contradictions de perception de son œuvre, autant esthétiquement que politiquement, ce qu’elle inaugure de proprement fulgurant dans la poésie anglaise d’alors.

E. L.

Nunc N°27
Sous la direction d’Adrian Grafe
Éditions de Corlevour, 156 p., 23

Hopkin’s forest
Le Matricule des Anges n°137 , octobre 2012.
LMDA papier n°137
6.50 €
LMDA PDF n°137
4.00 €