La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Emmanuel Laugier

Message Envoyer un message

Emmanuel Laugier

Articles

De l’oubli

de Peter McCarey

Cette chose-là qui arrive

de Russell Edson
Une bricole pour capter Deux opus – d’un Écossais installé en Suisse et d’un Américain jamais sorti de son Connecticut – politiques, avec un air foutraque méchamment comique. La barque sur laquelle L’Ours blanc traverse, en terre suisse, le Léman, avec ses petits livrets agrafés, de 36 à 52 pages, tout bien colorés et toujours affublés d’un ours gravé, s’est empesée de deux drôles de gus pour la livraison de ce printemps : les poèmes (De l’oubli) avoisinés de leur para-commentaire de l’Écossais Peter McCarey, et les proses loufoques et grotesques (Cette chose-là qui arrive), carrément inquiétantes (on penserait à Michaux et Bettencourt mélangés à Scutenaire, tous trois trempés dans le LSD) de Russell Edson (1935-2014). Les deux auteurs, sans rapport apparent...
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214

K comme Kolonie : Kafka et la décolonisation de l’imaginaire

de Marie-José Mondzain

Où les solitudes se saluent

Avec K comme Kolonie, Marie José Mondzain signe un essai revigorant où, de Kafka à Baldwin, se vérifie combien la littérature permet de penser le biais stupéfiant d’une émancipation véritable. Marie José Mondzain a écrit des livres exigeants et très documentés sur l’iconoclasme de la période byzantine, mais elle n’a jamais séparé son travail philologique et iconologique d’une approche critique et politique. Ses livres ont autant réfléchi sur les logiques de censure des images que sur le pouvoir qu’elles ont de lutter contre la confiscation qu’opère l’ultra-capitalisme sur le monde,...
juin 2020
Le Matricule des Anges n°214

Le Travail de la viande

de Liliane Giraudon

Liliane Giraudon, la désaxée

À chaque livre, elle cherche à donner une forme différente de celles élaborées dans ses opus précédents. avec insolence, jubilation et joie de faire exploser le projet. Liliane Giraudon pourrait être comparée à l’héroïne des Misfits lorsque, rageuse, elle fait face aux plus inconséquentes façades de brutalités viriles que sont les trois hommes qui l’entourent dans le fameux film de John Huston (1961). Elle devient alors aussi l’un de ces chevaux sauvages traqués pour leur viande dont une scène hallucinante rince tout spectateur quelque peu sensible. Les...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213

Eparses : Voyage dans les papiers du ghetto de Varsovie

de Georges Didi-Huberman

Pour commencer encore

de Georges Didi-Huberman

Ce qui est tourné vers nous

Un livre de dialogue et un essai de Georges Didi-Huberman sur les images recueillies par un groupe de résistants juifs du ghetto de Varsovie reviennent chacun sur la généalogie possible des prises de parole et des actes, dont les images gardent les traces en les étoilant. Dans des « Gammes anachroniques », un entretien avec Robert Maggiori réalisé il y a plus de vingt ans, Georges Didi-Huberman répondait à sa primitive passion des images en rappelant combien les regarder était autant interroger ce qui nous regarde en elles. Cette dynamique, véritable dialectique dont il n’a pas cessé, de livre en livre, de décrire les schèmes, les usages et les productions,...
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211

Critique n°871

Adorno : Enfin Lu ?
de Collectif

Critique n°871 de Collectif

À l’occasion des cinquante ans de la mort d’Adorno, la revue Critique dresse un état des lieux de la réception du philosophe allemand en France. De sa non ou mélecture dans les années 70, jusqu’au travail acharné que mena Miguel Abensour pour le faire traduire dans sa fameuse collection « Critique de la politique » (créée en 1974 chez Payot et accueillie depuis 2015 aux éditions Klincksieck),...
mai 2020
Le Matricule des Anges n°212-213