La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Éditeur Fleurir le bitume

novembre 2012 | Le Matricule des Anges n°138 | par Philippe Savary

De l’anthologie au roman, les éditions Asphalte explorent la littérature urbaine du monde entier. Des voyages noirs, drôles et picaresques, avec bande-son en prime.

Les éditions Asphalte sont hébergées à Belleville dans les locaux de Fontaine O livres, une pépinière d’entreprises qui soutient les acteurs de la chaîne du livre du nord-est parisien. Leur bureau jouxte ceux d’actuaLitte.com, d’immateriel.fr, de l’éditeur Bruno Doucey, d’une graphiste. « C’est un lieu incubateur, reposant sur la mutualisation, ça aide à démarrer », expliquent Estelle Durand et Claire Duvivier, 31 ans chacune, et du dynamisme à revendre. Ce démarrage, toutes deux en rêvaient secrètement depuis leur rencontre en DESS édition à la Sorbonne. Avant de sceller leur projet en 2009, place aux travaux pratiques. Passionnée de science-fiction, Claire fait ses premières armes à « Lunes d’encre », la collection d’imaginaire de Denoël, puis chez un éditeur de fantasy à Munich. Après un stage chez Joëlle Losfeld, Estelle s’occupe d’une revue de sociologie politique. « Monter une maison d’édition, c’est un peu osé. L’objectif était d’en vivre. On s’est lancé à corps perdu. »
Le duo ne manque ni d’ardeur ni d’idées. Asphalte publie de la littérature urbaine, et emprunte des routes peu fréquentées : l’Australie, l’Argentine, la Thaïlande. L’aventure démarre en mai 2010 avec Chat sauvage en chute libre de Mudrooroo, un texte fondateur de la littérature aborigène. C’est une variété de langues et d’univers qu’Asphalte propose. L’œil pénétrant d’un Roberto Arlt sur Buenos Aires tranche avec le récit azimuté d’une ancienne gloire du surf australien. Asphalte explore la ville, et surtout ses marges, peuplées de destins violents ou attachants, souvent piégés par la grande Histoire. Le roman noir côtoie le roman d’anticipation. À l’image du dernier-né, L’Employé de l’Argentin Guillermo Saccomanno, préfacé par Rodrigo Fresán, terrible portrait de l’homme au travail, imaginé par Philip K. Dick, Bartelby et Emmanuel Bove réunis.
Asphalte, c’est aussi une collection, « Asphalte noir », des anthologies de nouvelles sur les villes du monde entier, achetées à un éditeur américain. Un joli coup. Folio policier a déjà acquis trois des huit titres : Paris noir, Londres noir et Los Angeles noir.

Quelles sensibilités littéraires aviez-vous en tête lors de la création d’Asphalte ?
Claire : Asphalte, c’est davantage un esprit qu’une ligne éditoriale. Nous n’avons rien inventé. Ce qui nous intéresse, c’est une littérature qui s’affranchit des contraintes de genres, qui refuse la segmentation, qui pioche à la fois dans le polar, le roman, les littératures dites de l’imaginaire, avec une forte dimension urbaine. Nous revendiquons notre aspect cosmopolite : s’ouvrir au monde, découvrir des aires géographiques inattendues, sans tomber dans le cliché et l’exotisme facile. Chiens fous de Chart Korbjitti est un bon exemple : voilà une bande de jeunes Thaïs, en pleine période flower power, qui cherchent leur place dans la société au moment où leur pays subit l’explosion du tourisme de masse. C’est un livre joyeux, assez éloigné d’un...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA PDF n°138
4,00 €