La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Textes & images Où mène la vie ?

novembre 2012 | Le Matricule des Anges n°138

Où mène la vie ?

S’est-il pris au jeu, ou avait-il prévu cette nouvelle variation ? Toujours est-il qu’un an après Une vie exemplaire, Floc’h fait une nouvelle excursion dans le domaine du « livre pour enfants ». Le format s’est certes un peu élargi, mais la distribution reste inchangée – daddy, sa fille et son (?) lapin protéiforme –, et le dispositif demeure : soit un énoncé-titre auquel les pages vont donner de « nombreuses réponses ». D’Une vie exemplaire à Où mène la vie ?, la vaste question n’a d’ailleurs peut-être pas varié : car si les premiers dessins semblent géographiquement répondre (A Saint-Jacques de Compostelle, A Saint-Andrews…), on se débarrasse bien vite des valises puisqu’il s’agira de prendre des risques ou de faire illusion, d’opter pour le sacrifice ou l’esquive. On peut donc tourner ces pages comme celles d’un livre de morale, en remarquant toutefois qu’aucune excommunication n’y est prononcée : ici-bas sont accueillis l’effort comme la paresse, l’indolence et la persévérance, l’opulence ou la misère. Qu’elle opte pour un décor de carte postale ou de révolution, la vie selon Floc’h se doit de permettre tous les glissements ; chose faite d’une page à l’autre, en s’aidant au besoin des rivalités de forme (se regardent un enfer de pacotille et un touchant paradis, les hallucinations de la folie et les déformations de la foire) et des proximités sonores (car quelques syllabes seulement séparent la célébrité et la sérénité, le fait d’être servi et celui d’être serviable, l’école et le music-hall). Alors, sous le grand chapiteau du monde, notre tout sauf cellule familiale mène sa vie de saltimbanque, emmenée par un père qui autorise toutes les panoplies, qui met sa fille sur un divan autant qu’il s’essaie au christ en croix. Avant, in fine, de s’élancer fringant, pieds nus dans ses mocassins – et de donner une ultime réponse célébrant les fastes du présent : « A toi, à nous, ici et maintenant ! ».

G. M.

Où mène la vie ?
Floc’h
Hélium, 44 pages, 15,90

Le Matricule des Anges n°138 , novembre 2012.
LMDA PDF n°138
4.00 €