La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Lougous a le bras long

janvier 2014 | Le Matricule des Anges n°149

Lougous, longue-main : Mythologie gauloise

Si l’on connaît fort bien les dieux grecs, latins, égyptiens, chinois, japonais, scandinaves, assyriens, babyloniens et peut-être même patagoniens, il est un champ mythologique que l’on néglige avec une belle constance : le panthéon gaulois. Fort de ce constant, le latiniste, helléniste et gallicisant notoire Jean-Paul Savignac initie la collection « Les Hommes-Dieux » consacrée aux divinités gauloises. Auteur de l’anthologie de textes gaulois Merde à César, Savignac commence par illustrer la figure du dahu du panthéon gaulois, Lougous (ou Lug chez nos voisins), dieu omnipotent dont le bras long fait des merveilles – d’où l’expression : « avoir le bras long ».
Très illustré par Jean Mineraud dans le goût celte, fort narratif, le récit a la particularité de se tenir bien à l’écart de l’univers et de la morale judéo-chrétienne en abordant un univers culturel antérieur qui peut paraître bien exotique. Mixée avec la culture latine, la « matière » gauloise constitua la civilisation gallo-romaine et, finalement, perça jusqu’à nous, comme le prouve ce bras omnipotent. Le prouve aussi François Rabelais où l’on retrouve des escarboucles de Gaule, des pailles d’humour et de pensée de « nos ancêtres les Gaulois » dont la culture irradia – le sait-on ? – jusqu’en Asie.
Les prochains titres de la collection seront Argantorota, Grande-Reine (avril 2014), Cernounnos, Torque-d’Or (octobre 2014), Nodons, Mains-d’argent (avril 2015).
Un retour précieux, accessible à la plupart des lecteurs, sur un imaginaire qui ne doit pas être négligé. Révisions pour tout le monde…

E. D.

Lougous, longue main
Jean-Paul Savignac
La Différence, « Les Hommes-Dieux »,
160 pages, 18

Lougous a le bras long
Le Matricule des Anges n°149 , janvier 2014.
LMDA PDF n°149
4.00 €