La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Éric Dussert

Message Envoyer un message

Éric Dussert

Articles

Décrire Venise et partir Passant des lettres, Georges Dubujadoux a laissé un roman bizarre après avoir tenté d’éreinter Freud. Puisque fleurissent régulièrement dans la presse littéraire des séries documentaires sur les « oubliés », nous avons retenu ce mois un « égaré » qui ne risque pas de finir dans les pages de la concurrence. Ce marsouin pas présentable pour un sou se nomme Georges Dubujadoux. Et c’est pire que ça, parlons franchement, puis qu’on ignore quand il est né (autour de 1900), sans doute du côté de La Rochelle, et que l’on ignore aussi quand il est mort (au cours des décennies qui nous séparent de 1930). On en est arrivé à penser que les deux premières syllabes de son patronyme (Dubu) ont été cause...
septembre 2021
Le Matricule des Anges n°226

Plasmas

de Céline Minard

Cellules et brûlis

Après les grands incendies qui ont ravagé la Terre, Céline Minard recompose des vies qui seraient encore viables. Anthropologie, génétique, zoologie, même les Bjorgs nous étudient. Céline Minard n’a qu’une habitude, celle de n’en avoir pas. Ses livres se succèdent et ne se ressemblent pas. Ni de sujet, ni de structure, ni, souvent, de langue. Et cette fois-ci, même si ses Plasmas abordent une ère post-apocalyptique qui nous pend au nez, elle n’est pas envisagée comme l’était la Terre sans humains du Dernier Monde (Denoël, 2007 ; Folio, 2009) où évoluait l’astronaute...
septembre 2021
Le Matricule des Anges n°226

Nightmare Alley

de William Lindsay Gresham

La pétoche des gogos

Poches lestées par la malchance, William Lindsay Gresham a laissé sur le monde des bonimenteurs un livre magnifique désormais classique. Connu pour son seul Charlatan, désormais rétabli dans son titre original d’Allée du Cauchemar (Nightmare Alley pour l’instant), Gresham n’était pas l’auteur d’un seul livre. Une récente publication de son Peuple du Grand Chariot (cf. Lmda N°220) avait apporté la démonstration qu’il pouvait faire preuve d’une grande imagination et que son essai sur Houdini, l’homme qui a traversé les murs...
juillet 2021
Le Matricule des Anges n°225

Lettre au recours chimique

de Christophe Esnault

L' Enfant poisson-chat

de Christophe Esnault

La molécule isole

Sous traitement médicamenteux, comme un grand nombre de Français, ou à la pêche, Christophe Esnault n’use pas des ressorts communs. Sous forme d’une adresse au « recours chimique », persona peu courue des poètes, Christophe Esnault livre un témoignage très personnel dans des vers assez surprenants. Pour utiliser la terminologie des rappers, nommons ça un flow, sachant que ce flot est aussi le fruit d’un flux : celui des molécules qui naviguant dans le sang perturbent le fonctionnement du cerveau, c’est le principe de la...
juillet 2021
Le Matricule des Anges n°225

La Faim

de Serge Semionov

Dénutrition

Un bolchevik raconte la faim qui sévit dans les villes. De la frustration aux hallucinations, quand se nourrir n’est plus une option. Aux côtés de l’œuvre d’Isaac Babel, il faut désormais ranger La Faim de Sergueï Semionov. Traduit par Paul Lequesne, son « roman-journal intime » nous provient nimbé de la crédibilité de son traducteur et du récit de la vie de ce romancier russe né en 1893 et mort au front, en 1942, alors qu’il combattait, réengagé à plus de 50 ans, les troupes nazies. Il laissait l’un des livres les plus...
juillet 2021
Le Matricule des Anges n°225