La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger L' Autre ville

avril 2015 | Le Matricule des Anges n°162 | par Thierry Guinhut

Cet écrivain tchèque n’est pas un inconnu. Bien que l’éditeur n’en fasse pas mention, il fut déjà traduit avec L’Autre Île (Panama 2007), qui explorait un espace insulaire peuplé d’excentriques jouant à sans cesse modifier un livre labyrinthique. L’altérité, l’ailleurs, sont à l’évidence un thème récurrent, voire obsessionnel, chez ce romancier, poète et essayiste né en 1949.
Cette fois, c’est un « livre à reliure violette » qui attire l’attention d’un amateur de Prague. Écrit dans un alphabet inconnu, il emporte son nouveau propriétaire dans une quête compulsive et hallucinante. Un bibliothécaire – sage ou pusillanime ? – tente de le dissuader : « Oubliez ces livres étranges qui vous rappellent les frontières de notre univers ». Les « lettres phosphorescentes » du volume fascinent notre narrateur au point qu’un cylindre caché dans une colline le conduit en cette « autre ville », qui est peut-être le kaléidoscope de son ancien imaginaire d’enfant. Dans une immense église, un prêtre entame un sermon éminemment borgésien, se référant à des « livres saints », aux « commentaires contradictoires », bourrés de facettes mythologiques, de détails ubuesques. Une fois cette porte fermée, les soixante-seize caractères du livre sont ceux d’un « alphabet maudit », selon le narrateur d’un récit emboîté interrompu. Où sont les « portes interdites », où passe le « tramway de marbre vert » ?
Décidément « l’entrée de la bibliothèque est dangereuse », mais aussi séduisante et surréaliste sous la plume chatoyante de Michal Ajvaz, sans cesse mobilisé par le soupçon d’un univers parallèle. Sommes-nous parmi les constellations romanesques du fantastique, du merveilleux, du gourmand fantasme ou de l’inquiétante étrangeté ?

Thierry Guinhut

L’Autre ville
Michal Ajvaz
Traduit du tchèque par Benoît Meunier
Mirobole, 224 pages, 19

Le Matricule des Anges n°162 , avril 2015.
LMDA papier n°162
6.50 €
LMDA PDF n°162
4.00 €