La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français 7

octobre 2015 | Le Matricule des Anges n°167 | par Blandine Rinkel

Si l’on se savait condamné à l’éternel retour qu’évoque Nietzsche dans son Gai Savoir, si notre vie était destinée à être revécue éternellement, se comporterait-on alors plus intensément, plus justement, plus généreusement ? À cette ambitieuse question, le nouveau livre de Tristan Garcia répond par sept (comme l’indique le titre) pistes de réflexions, chacune déguisée en un court roman.
Sept, chiffre magique, pour un ouvrage à la croisée de la série fantastique et du conte métaphysique. Car si les histoires de Tristan Garcia tirent (improbablement, au vu de ses parutions précédentes) sur le paranormal, c’est avant tout parce qu’elles proposent des explications à des expériences communes qui, au quotidien, relèvent pour nous de la magie. La drogue qui vous fait voyager dans le temps (Hélicéenne), la musique qui semble traverser les âges (Les Rouleaux de bois), le mystère des visages parfaits (Sanguin) ou encore l’énigme du sentiment révolutionnaire (La Révolution permanente) : d’où vient l’impression, persistante à travers les âges, que tous ces phénomènes nous dépassent  ?
Démiurge le temps d’un roman, s’improvisant cousin de K. Dick ou de Dino Buzzati, Tristan Garcia propose des réponses à l’insaisissable courant. Son écriture, bien qu’inégale (7 est un livre d’images avant d’être un roman à phrases), demeure toutefois assez précise pour servir le vertige qui monte au fil de l’intrication des récits, jusqu’au bouquet final, qui loin de clore l’ensemble relance plutôt la machine à fantasmer. Avec 7, Tristan Garcia plante l’arbre fleurissant des preuves de l’imagination.
Blandine Rinkel

Le Matricule des Anges n°167 , octobre 2015.
LMDA papier n°167
6.50 €
LMDA PDF n°167
4.00 €