La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Gallimard

A propos

Label bleu Psychanalyste et écrivain, Jean-Bertrand Pontalis a créé la très littéraire collection « L’Un et l’autre » il y a seize ans chez Gallimard. Sous la couverture bleu nuit, chaque titre explore la mémoire et la trace, avec une subjectivité qui lie l’auteur à son sujet. Et l’éditeur à ses auteurs. Il faut l’appeler Jibé Pontalis et c’est ici un monsieur dont les nouvelles réceptionnistes ne connaissent pourtant pas encore le numéro de bureau. Sur le marbre noir du hall d’accueil de Gallimard, leurs talons aiguilles font des staccatos charmants lorsqu’il s’agit de transporter ailleurs les manuscrits qui arrivent, portés à bout de bras tremblant par des candidats à la publication. Renseignement pris, c’est au 139, troisième étage par l’escalier en colimaçons. Le couloir a beau être étroit et chaque pièce minuscule, on a du mal à trouver. Normal : le bureau de J.-B. Pontalis est un...
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69

Ouvrages chroniqués

Index alphabétique des titres

0 1 3 5 7 8 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W Y Z

A

À des dieux inconnus
de Thierry Laget
2003
Lmda N°44 En deux livres, Thierry Laget rend hommage à la littérature, matrice de tous les éveils. De l’amour des mots et de l’écriture, à la grande liturgie du monde, du savoir et de l’émotion. Parmi les Petits problèmes et travaux pratiques chers à son Professeur Froeppel, Jean Tardieu cite celui-ci : « Étant donné un mur, que se passe-t-il derrière ? » Voilà qui aurait pu servir d’exergue aux très belles pages que consacre Thierry Laget au livre, à la lecture et à l’écriture. Véritable éloge de la littérature, À des dieux inconnus a en effet pour fil rouge l’image du mur. Son...
Un mur nommé désir
mai 2003
Acide, arc-en-ciel
de Erri De Luca
1996
Lmda N°17 Ancien militant gauchiste, commentateur de la Bible, maoeuvre sur les chantiers, la Napolitain Erri De Luca est un écrivain en marge. Depuis son premier livre, publié en 1989, il tente de démêler les fils de sa propre histoire, métaphore douloureuse de toute une génération. Une oeuvre critique et intimiste, riche de pauvreté. Après avoir sillonné les rues et les villes d’Italie, découvert la France et passé quelques mois en Afrique orientale, Erri De Luca se repose de ses vagabondages dans la grande banlieue romaine. Depuis 1988, il vit au milieu des paysages à une demi-heure de la capitale. L’endroit est retiré et les petites routes sinueuses se fraient un chemin, au son des criquets, à travers les talus et les...
Erri De Luca : l’intimité comme expérience inépuisable
septembre 1996
Acide, arc-en-ciel
de Erri De Luca
1996
Lmda N°7 Comme décor, une maison retirée. Comme situation, trois témoignages de vie bouleversants et arides. D’Erri de Luca, un auteur de la mémoire militante. Né en 1950 à Naples, Erri de Luca a exercé tour à tour le métier de coursier, d’ouvrier à la Fiat, et de maçon qu’il continue de pratiquer conjointement à son travail d’écrivain. Impliqué à part entière dans le monde social, il a milité également, jusqu’en 1976, au sein du mouvement gauchiste « Lotta continua ». De ces engagements, il a gardé, dans sa production littéraire, le souci de la...
Des volcans éteints
février 1994
Action poétique N°150
Lmda N°23 Cuba est au sommaire du N°150 d’Action Poétique. Vingt-sept poètes sont en effet présentés de manière originale par Liliane Giraudon et de façon plus informative par Jean Portante. La plupart sont traduits par Henri Deluy, le rédac’ chef cosmopolite, Anne Talvaz ou Jean Portante.Réalisation considérable qui fait de ce numéro un bel outil de travail et de découverte d’une littérature qui sera...
Survol
juin 1998
L' Affaire Galton
de Ross Macdonald
Lmda N°22 Ecrit en 1959, le polar de l’Américain Mac Donald est de nouveau publié en poche, avec une nouvelle traduction. On peut y constater le métier de cet auteur qui à partir de la banale recherche d’un héritier nous mène par le bout du nez de péripéties en rebondissements. Le récit traverse une société, un pays et une époque en nous en donnant les couleurs en douceur et en finesse. Le détective...
L’Affaire Galton
janvier 1998
Aigle
de Aziz Chouaki
Lmda N°30 Témoin de la prise de pouvoir des islamistes dans son pays, Jeff, brillant étudiant en littérature, décide de quitter les chimères de son enfance algérienne pour Paris où il part, manuscrit en poche, à la conquête d’une gloire littéraire. Momentanément hébergé par sa famille, les attentes et les espoirs restent difficiles à réaliser mais son ardent désir de liberté n’est pas entamé. Sans...
Alger-Paris, aller simple
mars 2000
Ailleurs, sous un ciel pâle
de Christiane Baroche
Lmda N°22 Ce court roman pourrait s’apparenter à une histoire d’amour presque banale s’il ne prenait le lecteur au dépourvu en croisant deux styles de narration radicalement différents. On suivra d’abord, à travers la curiosité bienveillante du vieil Achmed, l’improbable installation d’une mystérieuse Française dans un petit village tunisien. Avant que les vents du large ne nous ramènent de l’autre...
Ailleurs, sous un ciel pâle
janvier 1998
Album amicorum
de Francis Ponge
2009
Lmda N°105 Vingt et un ans après sa disparition, et quatre ans après les premiers textes posthumes, voici une singulière compilation de dédicaces, distribuées dans deux sections : tout d’abord, pour ses propres livres, les envois de Francis Ponge (aux intimes, aux amis écrivains ou critiques), ensuite les dédicaces qu’il a reçues (parfois des mêmes). Autant le dire d’emblée, peu d’envois en disent très...
Album amicorum
juillet 2009
Alchimie de la lenteur
de Pierre Oster Soussouev
Lmda N°22 Ce livre a le rythme d’une respiration dont les mots seraient l’expiration et les silences, l’inspiration. Le texte devient ici le matériau de l’écrivain alchimiste, et l’on pense à l’Alchimie du Verbe de Rimbaud : toujours cette tension vers l’impossible des mots, l’impossible de l’humain rêvant à la connaissance et sans cesse ramener à « l’obscurité du cœur de la phrase ». Avec cette...
Alchimie de la lenteur
janvier 1998
Aller au diable
de Jacques Réda
2002
Lmda N°39 Qu’est-ce qui fait qu’un texte ne prend pas ? Est-ce une sorte d’empoissement du déjà lu/déjà écrit ? Est-ce l’absence de toute scène, de tout personnage qui nous atteindrait ? Pas même une phrase, pas même une image dans ce roman de Réda ne se détache d’une sorte de flot d’émois adolescents hésitants, de populisme bon teint mêlant des bicyclettes venues de chez Doisneau, des matrones de chez...
Aller au diable
juin 2002
L' Ambassadeur triste
de Ananda Devi
2015
Lmda N°162 L’une débute, l’autre est un auteur confirmé, mais leurs nouvelles donnent voix à ces lointains intérieurs qui décident de nos raisons de vivre. Si l’art de la nouvelle pardonne peu – la moindre longueur, une invraisemblance, et tout s’écroule – il permet de par la concision qu’il impose d’atteindre rapidement à une forme d’intensité qui donne éclat et résonance à un fait, un geste, une situation qui prend alors une sorte de valeur exemplaire. De plus, chaque nouvelle réclamant un nouveau départ, leur réunion en un livre – la...
Sauvage et intense
avril 2015
Ambroise Paré : Main savante
de Jean-Michel Delacomptée
2007
Lmda N°89 Génie singulier - anatomiste, obstétricien, prothésiste et surtout grand chirurgien - Ambroise Paré (1510-1590) a inspiré Jean-Michel Delacomptée et, dans une moindre mesure, Jean-Louis Giovannoni. Soigner, soulager, tailler dans le vif, guérir en un temps où n’existaient ni radiographie, ni anesthésie, ni antisepsie, ni analgésiques, relevait du défi et du sacerdoce. Amplement justifié donc l’exercice d’admiration auquel se livre Jean-Michel Delacomptée dans l’hommage qu’il rend à Ambroise Paré, l’un des pères de notre chirurgie. En portraitiste, et non en biographe - « Je ne cherche...
La main réparatrice
janvier 2008
L' Américain
de Franz-Olivier Giesbert
2004
Lmda N°53 Le roman de Franz-Olivier Giesbert pourrait illustrer, dans un dictionnaire, le mot « insipide ». Écrit à l’eau de bénitier, « L’Américain » débarque son lot de clichés à trois sous. Le narrateur est un journaliste écrivain qui nous raconte un peu sa vie. Plus particulièrement le rapport qu’il entretenait avec son père, Frédérick Giesbert. Il ne lui parle guère car papa est méchant : il bat maman. Comme le narrateur a appris à l’école que les répétitions, c’est pas bien, il trouve plein de mots pour dire ça : « flanquer des raclées », « mère battue comme plâtre », « les...
Confession d’un branleur
mai 2004
Amor fati
de Romain Graziani
Lmda N°23 Plus qu’un premier recueil de poèmes convaincant, Amor fati, aussi rythmé qu’une suite symphonique, impressionne par son architecture. L’idéal pour tout premier recueil est un poème inaugural dans lequel toute l’œuvre à venir puisse un jour se reconnaître. Un prélude en somme qui annonce les couleurs et sache unir la qualité d’une écriture à une perception de la tâche à mener. Romain Graziani n’affiche pas seulement une prétention risquée en nommant son premier livre Amor fati, il prend date et prouve que la poésie se...
La beauté de Graziani
juin 1998
L' Amoureux et l’Orphelin
de Mouhammad Ibn-Dâniyâl
Lmda N°22 On ne le dira jamais assez : par les temps qui courent, l’œuvre de René R. Khawam est de salubrité publique. Ce digne vieillard s’amuse depuis des dizaines d’années à dénicher et à traduire ces textes arabes libertins qui devraient contribuer à tordre le cou aux idées reçues sur la culture arabo-islamique. L’Amoureux et l’Orphelin est de cette veine-là. Epoustoufflant de crudité, de...
L’Amoureux et l’Orphelin
janvier 1998
Amours et aventures de Sindbad le Marin
de Salim Bachi
2010
Lmda N°117 Le cinquième roman de Bachi confronte la quête de liberté et d’aventures d’un Sindbad moderne à l’agonie de son pays, l’Algérie. Tandis que dans Le Silence de Mahomet (Gallimard, 2008), Salim Bachi redonnait vie et humanité au fondateur de l’islam, cette fois l’écrivain algérien, né en 1971, nous entraîne dans les tribulations de l’un des héros qui fondent notre littérature et notre psyché : « Sindbad le marin ». Chez l’auteur du Chien d’Ulysse (2001), de La Kahéna (2003) et des Douze contes de minuit (2007), ce goût...
Les rivages du conte
octobre 2010
L' Anacoluthe n°6
Lmda N°23 Dix textes, dont neuf nouvelles et un poème, constituent le sixième sommaire de la revue L’Anacoluthe. Michel Gremaux parle dans son éditorial de « la dimension quasi fantastique » comme dominante de l’ensemble. Tous les auteurs sont peu connus ou inconnus, la revue affichant clairement son désir d’être une première marche éditoriale et de s’atteler totalement à l’entreprise de découverte....
L’Anacoluthe
juin 1998
L' Année des chiens
de Abdelkader Djemaï
Lmda N°17 Abdelkader Djemaï et Sadek Aïssat transcrivent les divisions de l’Algérie contemporaine. Sur les traces de Kateb Yacine et de Tahar Djaout, et dans l’exil, partagé avec plusieurs autres écrivains algériens de langue française. Rencontres. Ma tête est semblable à ces outres où les Indiens transportent, au gré de leurs migrations, les os de leurs ancêtres » écrivait le romancier et poète Tahar Djaout. Ces lignes, extraites de L’Invention du désert, pourraient servir d’exergue aux deux romans qu’Abdelkader Djemaï a publiés en France, où il s’est installé en 1993. Dans l’œuvre de ce journaliste né à Oran en 1948 et venu assez tard...
Algérie, racines du deuil
septembre 1996
Anrat
de Jacques Lecoq
Lmda N°23 Voici un ouvrage théorique qui se lit (et se relit) comme un roman dont on ne peut se détacher, tellement la vision proposée de l’enseignement théâtral est passionnante. Jacques Lecoq est un pédagogue hors pair (un autre de ses livres, Le Théâtre du geste chez Bordas est malheusement épuisé). Lecoq nous expose le résultat de ses recherches dans de nombreux domaines, le masque bien sûr, neutre...
Anrat
juin 1998
Les Anti-modernes de Joseph de Maistre à Roland Barthes
de Antoine Compagnon
2005
Lmda N°63 De Chateaubriand à Barthes, Antoine Compagnon reconstitue ici une famille de pensée, une ligne de front, celle des « réactionnaires de charme » (Gracq). La thèse est paradoxale mais passionnante : depuis la Révolution, les véritables « modernes » seraient en fait ceux qui n’acceptent pas le mouvement qui guide leur époque, ceux qui renâclent, regimbent et puisent leur énergie dans ce refus. Antoine Compagnon, disciple de Barthes, spécialiste de Proust comme de Baudelaire, possède les armes nécessaires à cette démonstration intellectuelle, à...
Les mécontemporains
mai 2005
Antonin Artaud
de Collectif
2006
Lmda N°83 Olivier Penot-Lacassagne signe une belle biographie littéraire d’Artaud. Pour comprendre la vie et l’œuvre d’un homme qui a payé très cher le droit de mener une existence autre que celle d’un « enviandé ». Le voici enfin le livre qui loin des clichés et du mythe, fût capable de déjouer tous les contresens entourant la vie et l’œuvre d’Artaud (1896-1948). Il est dû à Olivier Penot-Lacassagne, et à l’exigeante collection du « Cercle des poètes disparus », aux éditions Aden. Pas de notes en bas de page pour détourner l’attention du lecteur, mais une rigueur, une concision, une profondeur...
Une souffrance en feu
mai 2007
Apologie du plagiat
de Jean-Luc Hennig
Lmda N°22 Ayez le courage de vos plagiats. Ne vous laissez pas abuser par les sirènes des censeurs, des puritains, des professionnels de l’indignation vertueuse. Vous volez des droits d’auteur ? Foutaises ! En fait, vous ne volez rien du tout, vous faites circuler les textes, vous êtes un passeur de mots, vous ne vous les réservez pas, vous les distribuez. » Jean-Luc Hennig, dans son dernier livre...
Apologie du plagiat
janvier 1998
Araki enfin : L’Homme qui ne vécut que pour aimer
de Philippe Forest
2008
Lmda N°98 C’est à un voyage fascinant et mélancolique dans la poésie japonaise et l’œuvre photographique de Araki que nous invite Philippe Forest. Ceux qui ont aimé Sarinagara (Gallimard, 2004) et affectionnent le regard amoureusement rêveur que Philippe Forest porte sur la culture et la littérature japonaises, peuvent se réjouir car c’est dans leur continuité que s’inscrivent Araki enfin et Haikus, etc. Deux ouvrages particulièrement attachants tant ils relèvent d’une parole critique incarnée, fraternelle, qui, plutôt que de chercher à...
Tristesse et beauté
novembre 2008
L' Argent
de Pierre Bourgeade
1998
Lmda N°25 A 71 ans, Pierre Bourgeade ne désarme pas. Avec un polar, un roman existentiel et des chroniques instantanées, il raconte les douleurs du monde et plaide pour une évolution du roman. Pour Pierre Bourgeade, l’année 1998 a été productive. Au printemps paraissait Pittbul, un polar d’une violence crue que la Société des Gens de lettres a coiffé des lauriers du Grand Prix Paul Féval de littérature populaire. Puis vinrent Les Ames juives où l’auteur d’Orden et des Immortelles s’interroge sur l’improbable paix morale des rescapés de la Shoah et le poids de leur histoire. Dans la...
Le passage du témoin
janvier 1999
Armen
de Jean-Pierre Abraham
1988
Lmda N°23 Homme de mer, il a mené sa vie au gré des courants, loin des rivages éditoriaux, naviguant selon ses élans avec la rigueur d’un moine et l’attention d’un météorologue. Guetter devient un art de vivre. Chaque escale est la promesse lointaine d’un livre. L’appel du grand large lancé d’une voix fluide, blanche et scintillante. Le ciel surveille d’un œil bienveillant les minuscules embarcations qui mouillent là, tranquilles, bercées par un clapotis printanier. Aujourd’hui, peu de monde matinal. Douarnenez se repose dans sa baie pendant que la voix de Brassens tente de s’échapper d’un bistrot. Sur la côte, les prochaines nuits seront longues. On installe le nécessaire. Qui sera le Roi du carnaval cette année,...
Abraham, la ligne d’horizon
juin 1998
Armen
de Jean-Pierre Abraham
1988
Lmda N°23 Gardien de phare ou promeneur, Jean-Pierre Abraham pourchasse ses rêves à l’air libre. Réédition de ses deux premiers livres, hors du temps. Le Vent est aujourd’hui réédité, quarante-deux ans après sa publication dans la revue Écrire (Seuil). Pour saluer cette renaissance, Le Vent nouveau est augmenté d’un court texte intitulé Cette nuit-là (1) dans lequel l’auteur rend hommage à André Dhôtel et explique ses premiers pas d’écrivain. C’était en 1955. Rentrant en Bretagne, le jeune étudiant parisien découvre La Chronique fabuleuse,...
Le guetteur de feux
juin 1998
Armen
de Jean-Pierre Abraham
1988
Lmda N°23 L’œuvre de Jean-Pierre Abraham se confond avec sa vie. Une suite de fragments, bordés de silences et de lumières, où l’émerveillement, la fascination, deviennent ses plus sûrs appuis pour trouver une place dans le monde. Intensité et liberté. On pouvait aisément l’imaginer. Jean-Pierre Abraham ne se livre pas facilement. Parole contenue, détournée, regard crispé que le tabac à rouler, heureusement, aide peut-être à soulager. Modestie, effacement, au point de vouloir de ne plus être là, de s’excuser presque de l’embarras. Peur d’être confus, de dire trop, de ne pas dire assez, de fabriquer. Les dialogues existent si peu dans ses...
Les bouées de la survie
juin 1998
Arrière-fond
de Pierre Guyotat
2010
Lmda N°112 Après avoir quitté l’Eden de Formation, l’enfant que retrouve Guyotat fait l’épreuve de l’adolescence : l’apprentissage des sens est aussi celui du sens - sacré - de l’écriture. Il arrive - rarement - que le lecteur, pour entrer dans une œuvre, ait à se défaire, non seulement de ses habitudes de lecture, mais aussi de ses réflexes moraux et même d’une part de ce qui le constitue, sensibilité et imaginaire mêlés. L’expérience doit en valoir la peine. Le nom même de Guyotat éveille une telle appréhension et exige une forme semblable d’empathie. Du scandaleux Tombeau...
Education textuelle
avril 2010
L' Art du bref
de Richard Millet
2006
Lmda N°77 Un récit et un roman de Richard Millet, pour explorer la face cachée de la douleur d’être et de la mort amoureuse. L’amour dans son immensité comme dans son insignifiance, Richard Millet le porte à son point d’ivresse et de saturation, dans deux livres mettant en scène des êtres capables de tout « dans la gloire ou dans le renoncement ». Dans L’Art du bref, d’abord, qui évoque la vie d’un photographe ambulant, Antoine Coudert, qui a photographié les gens et le mode de vie du haut Limousin. L’histoire d’un...
D’or et de ténèbres
octobre 2006
Asiles de fous
de Régis Jauffret
2005
Lmda N°67 En guise de théâtre verbal, Régis Jauffret, fin stratège, jette sur la rentrée une petite bombe narrative savamment déguisée. Avec la parution de L’Enfance est un rêve d’enfant (Verticales) l’an dernier, Régis Jauffret déconcertait son lecteur coutumier des détresses violentes de Clémence Picot, d’une troublante et sombre Promenade, ou de la femme multiple du vertigineux Univers, univers en présentant un roman qui, sans être plus inoffensif, s’écoulait plutôt dans l’enfance et l’Histoire. Asiles de fous, fiction...
Mascarade conjugale
octobre 2005
Assassinat d’un garde
de Marcel Cohen
Lmda N°23 Assassinat d’un garde ressemble à la quête sans illusion du sens suprême qui légitimerait nos vies, qui expliquerait notre présence au monde. Quatorze récits composent le nouveau roman de Marcel Cohen, Assassinat d’un garde. Cela devrait suffire à classer l’ouvrage parmi les recueils de nouvelles. La définition du genre littéraire pourrait n’avoir guère d’intérêt : récit ou roman, on attend d’un livre d’abord qu’il nous touche. Pourtant ici, l’appartenance au genre romanesque a son importance. Le premier et le quatorzième récits de...
Le roman de l’intuition
juin 1998
Les Assassins de Durruti
de Sylvain Fourcassié
Lmda N°26 Pourquoi la révolution espagnole a-t-elle été si occultée ? Pourquoi une telle chape de plomb sur les idées générées par ce formidable laboratoire social, libertaire que fut l’Espagne d’avant le coup d’état franquiste ? Que sont devenus les rescapés, combattants, militants anarchistes de la CNT et de la FAI ? Pere Dufour, journaliste parisien, enquête sur la transformation de Barcelone à...
La gomme de Staline
mai 1999
L' Atelier du roman N°15
Lmda N°25 S’il faut se réjouir de la naissance d’une revue, il faut aussi penser à saluer celles qui durent. L’Atelier du roman est de celles qui ont su imposer un ton, celui de l’exigence, et qui ont su rester fidèles à elles-mêmes, en respectant à la lettre les lignes directrices tracées dès le premier numéro (ici, en octobre 1993). C’est ainsi que L’Atelier du roman continue de se consacrer au...
L’Atelier du roman
janvier 1999
Au grand miroir
de Gilles Ortlieb
2005
Lmda N°65 Il aura mis beaucoup de temps à se décider. Mais quand il part pour Bruxelles en 1864, c’est pour six semaines : il y restera plus de huit cents jours, y contractera la mort qui l’emportera un an et demi après son retour en France. Gilles Ortlieb a mis ses pas dans ceux de Charles Baudelaire, revenant dans le détail au séjour belge, hôtel du Grand Miroir, de l’auteur des Fleurs du mal....
Voir Bruxelles et mourir
juillet 2005
Auden ou l’œil de la baleine
de Guy Goffette
2005
Lmda N°61 Les éditions Gallimard consacrent le poète anglais Wystan Auden avec deux livres pilotés par Guy Goffette. Dans Auden ou l’œil de la baleine, Goffette compose une spirale de textes brefs autour de la figure d’Auden dont un poème, particulièrement, l’a longtemps accompagné : « Musée des Beaux-Arts ». Auden y déploie le thème récurrent de l’indifférence qui entoure toute souffrance. Le titre...
L’ode à Auden
mars 2005
Autoportrait au visage absent : Ecrits sur l’art, 1981-2007
de Jean Clair
2008
Lmda N°94 Entre le « tout est art » et le « il n’y a plus d’art », le regard rétrospectif de Jean Clair. Approche du mystère de la vérité du visible. Il a la conviction contagieuse, une façon de rendre parfaitement intelligible ce qui le touche, le trouble et forme la substance même d’une œuvre, qui fait que lire les Écrits sur l’art de Jean Clair, a quelque chose d’aussi incitatif que stimulant pour l’esprit. Une trentaine de textes - des préférences, des souvenirs d’intensité ou des études plus approfondies (sur Bonnard et Giacometti) -...
Le fond des choses
juin 2008
L' Autre Vie
de Yves Leclair
2019
Lmda N°204 En se laissant ravir par ce qui advient au cœur même du non-événement, Yves Leclair, le plus chinois de nos poètes, rend grâces à la nudité de la vie. Miniaturiste de l’infini, calligraphe de ces riens qui subitement deviennent tout, Yves Leclair est un trouvère de l’ordinaire, un enlumineur d’instants où tout l’être du monde semble soudain se rassembler. Moments d’équilibre miraculeux, de coagulation de vie pure, précipité de transitoire et d’éternité, de dérision et d’essentiel où bat le pouls du temps et où s’éprouve un peu de l’autre...
La beauté crue de l’autre vie
juin 2019
Autres seins
de Jean Guerreschi
2007
Lmda N°84 Soixante-quatre autres variations d’un mammolâtre à l’érotique déculpabilisée. Les émois, les émerveillements et la verve débridée de Jean Guerreschi. Les seins allant par deux, rien d’étonnant à ce qu’un an après Seins, apparaisse d’Autres seins. Outre l’aspect anatomique et l’indispensable équilibre, c’est aussi que le sujet est inépuisable tant la position qu’il occupe à l’avant-scène est une constante invite à le découvrir et à le redécouvrir… Car comment être insensible à cette merveille d’innocence nue et de fragilité, à ce...
Morceaux choisis
juin 2007
L' Avenue
de Paul Gadenne
1962
Lmda N°13 Troisième édition et troisième éditeur pour La Rue profonde qui suscita voici quelques années un regain d’intérêt envers l’oeuvre de Paul Gadenne. L’on notera tout d’abord avec plus ou moins d’amusement qu’en chaque occasion où un petit éditeur attire à nouveau l’attention sur l’œuvre de Paul Gadenne, les grandes maisons s’empressent opportunément d’accompagner le mouvement. En cette matière, une mention spéciale doit être décernée à Gallimard qui exhuma de son fonds L’Invitation chez les Stirl au moment précis où Le Tout sur le Tout...
La rue en abîme
septembre 1995
Azerty, l’alphabet du monde
de Massin
2004
Lmda N°59 Dans ce nouveau volume qu’il consacre aux lettres (après La Lettre et l’image, réédité chez Gallimard en 2003), Massin a opté pour une perspective historique. Partant des graphies les plus lointaines (hiéroglyphes et pictogrammes protosinaïtiques), il explore ainsi les métamorphoses de notre alphabet, de la lettre A, tenue pour une consonne par les Phéniciens, dont le tracé n’est plus...
De A à Z
janvier 2005

Auteurs