La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Renoncants : 26 manières de se soustraire au monde (ou de renoncer à le faire)

janvier 2017 | Le Matricule des Anges n°179 | par Richard Blin

Renoncants : 26 manières de se soustraire au monde (ou de renoncer à le faire)

Il aime à ce point les abécédaires, Michéa Jacobi, qu’il s’est lancé, il y a plus de dix ans, dans une entreprise un peu folle, baptisée Humanitatis elementi, consistant à rassembler 26 fois 26 vies réunies par la même obsession. Après une première série consacrée à des marcheurs – Walking Class Heroes – et une autre à ceux qui cultivèrent le goût de tout ce qui aurait dû, en principe, leur rester étranger – Xénophiles –, les éditions de La Bibliothèque nous offrent un nouvel ensemble regroupant 26 vies d’hommes ou de femmes qui ont choisi un jour de renoncer.
À l’image des vidas créées par les troubadours (né à Arles, en 1955, et marseillais d’adoption, Michéa Jacobi a dû s’en souvenir) ou des Vies brèves de John Aubrey, chaque biographie cerne une existence, en pointe la vérité intime, qui a toujours, ici, la forme d’un renoncement. Mais il y a bien des manières de renoncer. Un boxeur peut raccrocher les gants, Charles Quint peut abdiquer, un troubadour se faire inquisiteur. On peut renoncer à la gloire, au monde, à la sexualité, devenir ermite ou anachorète, abandonner la peinture pour se lancer dans l’élevage de poules, ou se contenter de renoncer de manière strictement littéraire en se contentant d’écrire un éloge du renoncement. On peut aussi renoncer au renoncement, choisir le silence comme Rimbaud. Elvis Presley, lui, choisit d’offrir le spectacle de son renoncement. « Il entreprit d’amollir ses mélodies, d’alourdir ses traits, d’engraisser » comme le dit Antoine Martin à qui l’auteur a laissé la parole, renonçant à faire mieux que lui. Quant à Brigitte Bardot, laissons au lecteur le plaisir de découvrir en quoi son renoncement en fait un disciple de Cioran. Richard Blin

Renonçants, de Michéa Jacobi
La Bibliothèque, 144 p., 14

Le Matricule des Anges n°179 , janvier 2017.
LMDA papier n°179
6.50 €
LMDA PDF n°179
4.00 €