La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Richard Blin

Message Envoyer un message

Articles

Segalen

de Christian Doumet

Le Grand Pillage

de Yannick Le Marec

Le Maître-du-jouir

(suivi de) Gauguin dans son dernier décor
de Victor Segalen
L'immémorial et l'absolu S’il fallait une preuve que la façon dont Segalen a fait de sa vie un destin, ne cesse de fasciner, elle nous est donnée par trois livres saturés de beauté et de mort, de monde en expansion et d’arrière-mondes. C’est sans doute pour tenter d’approcher le mystère de ce qui poussa Victor Segalen (1878-1919) vers son extrême orient que Christian Doumet – s’appuyant sur une connaissance intime de son œuvre et de sa correspondance (il a dirigé l’édition de ses Œuvres dans la Bibliothèque de la Pléiade) – a voulu retrouver l’élan intérieur qui le porta, par trois fois, en 1909, 1914, et 1917, en Chine. D’où ce Segalen (Arléa), un livre très habité où il ressuscite ce que fut la soif ségalienne d’un réel palpable mais aussi le pressentiment qu’il avait d’un autre réel, d’un en deçà des choses, domaine...
janvier 2023
Le Matricule des Anges n°239

Une rencontre continuée

de James Sacré

L’énorme densité de presque rien

Avec sa poésie de plain-pied, son phrasé parlé et sa façon de vivre-écrire, James Sacré fait du poème la présence même. Précieux le nouveau volume de poche/poésie des éditions du Castor astral. Il permet de (re)découvrir tout ce qui fait le prix et la saveur des textes de James Sacré. Dédié au peintre et dessinateur Yvon Vey, il reprend des poèmes presque oubliés accompagnant les dessins de ce dernier, mais aussi des textes écrits dans la compagnie des photographies de Bernard Abadie. Ces rééditions de livres...
janvier 2023
Le Matricule des Anges n°239

Ni nature, ni morte

de Gérard Wajcman

Les vies de la nature morte

Art du portrait d’objet, « petite boutique des plaisirs », genre aux mille visages, la nature morte n’a rien à voir avec la mort mais tout avec la vie. Démonstration par Gérard Wajcman. Parti pris d’une voix et d’un regard, le nouveau livre de Gérard Wajcman – écrivain et psychanalyste, auteur entre autres titres de L’Objet du siècle, de Fenêtre. Chroniques du regard et de l’intime (Verdier, 1998 et 2004) et de L’Œil absolu (Denoël, 2010) – interroge l’art de la nature morte, un genre un peu déprécié quand il n’est pas tenu pour insignifiant. Ni nature, ni morte dit le...
janvier 2023
Le Matricule des Anges n°239

Australie

de Jan Wagner

Œil fertile et fraîcheur native

Visuelle, désaffublée de tout lyrisme, la poésie de Jan Wagner relève le défi que lancent les choses au langage autant qu’elle communique une forte sensation d’existence. Publié en 2010, Australie est le quatrième recueil de poèmes de Jan Wagner, né en 1971, à Hambourg. Ce lauréat du prix Georg-Büchner, la plus haute distinction littéraire allemande, est considéré comme l’un des meilleurs poètes allemands actuels et ses poèmes ont été traduits dans plus de quarante langues. En français, outre Archives nomades, un choix de poèmes traduits par François Mathieu...
novembre 2022
Le Matricule des Anges n°238

Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages & de ses découvertes

de Collectif

L’art littéraire de l’arabesque

Autour d’une œuvre majeure du XVIIIe siècle, Pierre Lafargue et Pierre Senges rivalisent d’érudition cocasse pour mieux démystifier utopies modernistes et impostures en tous genres. Fable malicieuse sur les mœurs universelles, énormité facétieuse, l’Histoire de Martinus Scriblérus, de ses ouvrages & de ses découvertes est la biographie, « faite de pitreries et de quête du sublime », d’un personnage fictif dont le nom est celui d’un cercle, le Scriblérus Club, formé en 1714 par six amis représentant la fine fleur des lettres anglo-irlandaises : Jonathan Swift, Alexander...
novembre 2022
Le Matricule des Anges n°238