La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue Sigila N°38 (le vrai)

janvier 2017 | Le Matricule des Anges n°179 | par Dominique Aussenac

Sigila N°38 (le vrai)

Séparer le vrai du faux apparaît comme une quête sans fin. Sigila, revue transdisciplinaire franco-portugaise sur le secret, ne pouvait que s’intéresser à la notion de vrai. Dans son emploi, en français comme en portugais, le terme vrai, issu du latin, a des origines et une utilisation variées. Ainsi un vrai homme qualifie un homme viril et un homme vrai, un mâle sincère. Quant au parler vrai, si l’expression date du XVIIIe siècle, elle fut mise au goût politique du jour par Michel Rocard. Béatrice Montamat, restauratrice du patrimoine graphique, explique comment de Platon à Érasme, véracité et authenticité des manuscrits furent toujours remises en cause. Carlos F. Clameto Carreto évoque l’avènement au Moyen Âge d’ une «  nouvelle littérature en langue vulgaire où le mensonge de la fable n’est autre que l’envers ou le revers de la vérité secrète et indicible de la fiction ». La psychanalyse éclaire aussi sur la façon dont les secrets de famille altèrent la construction du sujet. Florence Reznik affirme : « Le secret d’un sujet est parfois une lettre en souffrance qui peut déterminer son avenir.  » Quant à José Saramago, Agnès Levécot analyse comment ce dernier, en historien, a pu à travers son œuvre rétablir « la capacité de l’homme à être le sujet de sa propre histoire ». Pauline Tanon revient sur les fausses vérités autour de Rousseau, tandis qu’Isabelle Bruyère s’intéresse à la transmission de la « parole vraie  » chez le poète Yves Bonnefoy, « interprète de son père au-delà de tous ses silences ». Sigila est une vraie revue encyclopédique.

Dominique Aussenac

Sigila N° 38, 208 pages, 17

Le Matricule des Anges n°179 , janvier 2017.
LMDA papier n°179
6.50 €
LMDA PDF n°179
4.00 €