La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Ressentiments distingués

février 2017 | Le Matricule des Anges n°180 | par Franck Mannoni

Ressentiments distingués

Insulaire convaincu, le facteur Gabriel est un philosophe de la distribution, un humaniste lettré. Chaque jour, il porte lettres et factures avec une conscience professionnelle sans faille. Quand il devient le messager involontaire d’un mystérieux corbeau, ses administrés commencent toutefois à se regarder en chien de faïence. Christophe Carlier situe son thriller malicieux sur une île « rincée par les pluies, battue par les vents ». Le mystère y réside de manière naturelle, comme appelé par les éléments déchaînés. Quant à l’horizon infini, il est le pendant opposé de ce bout de terre perdu. L’auteur utilise ces contradictions pour expliquer la psychologie de ses personnages. Libres, mais prisonniers du site, en communauté, mais finalement bien seuls. Une femme aurait une sœur cachée, un homme grugerait le fisc : en deux phrases florentines le corbeau assassine. Pour Christophe Carlier, c’est l’occasion de dresser une galerie de portraits savoureuse. Quelques mots lui suffisent pour peindre un caractère. Valérie, irréprochable, tient le bar La Marine, le quartier général du coin. Le gendarme Gwenegan y trouve ses renseignements les plus pertinents. Irène, veuve, vit à l’écart du bourg : « sa nostalgie a des airs de rancune ». Quant au pauvre Tom, il « regarde le monde avec des yeux vides ». Victimes et suspects se confondent et l’île sombre dans la névrose. Quelques tentatives bien intentionnées pour recréer du lien social, comme la création d’un groupe de parole, ne font qu’envenimer les choses. Émilie, pétillante dame âgée, a toutefois la bonne idée de se proclamer «  corneille  ». À chaque lettre de l’importun, elle se fend d’une contre-missive bienveillante. Si le livre de Christophe Carlier a des airs de fables de La Fontaine, il n’en pose pas moins des questions fondatrices. Toutes les vérités sont-elles bonnes à dire ? Le contrat social implique-t-il une part de mensonge ou d’hypocrisie pour ménager les tensions ? Autant de sujets traités avec finesse dans ce polar sans cadavres, ou presque. Franck Mannoni

Ressentiments distingués de Dominique Carlier
Phébus, 174 pages, 16

Le Matricule des Anges n°180 , février 2017.
LMDA papier n°180
6.50 €
LMDA PDF n°180
4.00 €