La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre A Vif

février 2018 | Le Matricule des Anges n°190 | par Patrick Gay Bellile

Ce soir, finale de la Petite Conférence : ce tournoi d’éloquence marque la fin des études à l’école de formation du barreau de Paris et garantit à son vainqueur une place dans un grand cabinet d’avocats parisien. Le sujet, cette année, porte sur les banlieues : « L’État est-il seul responsable de la situation actuelle dans les banlieues ? » Face à face, Souleymaan Traoré et Yann Jareaudière. L’un vit à Orly, avec sa mère et ses frères, dans une tour, au neuvième étage ; il défendra le non car « La simple présence de gouvernants n’exonère pas de fait les gouvernés de toute responsabilité  ». L’autre est né dans un quartier aisé, il sera le champion du oui arguant du fait que les hommes et les femmes au pouvoir ont demandé à l’être, « à avoir des pouvoirs qui exigent qu’on en rende compte ». S’ensuit une joute oratoire, vibrante, drôle, poétique, où les deux protagonistes font à tour de rôle assaut de connaissances, de bons mots, de citations et de traits d’humour pour convaincre les jurés. Kery James nous entraîne dans ce match et l’on se surprend à se passionner pour les arguments échangés, à être d’accord avec l’un puis avec l’autre, à douter finalement du fait que l’un puisse avoir raison tout seul. Ils ont raison tous les deux, c’est une question de point de vue. Et c’est le propos de l’auteur : une situation complexe mérite mieux qu’une réponse en noir ou blanc et c’est la confrontation des idées qui permet de trouver des solutions. L’écriture, classique au début, précise, argumentée, brillante, usant volontiers de chausse-trappes pour mettre en difficulté et ridiculiser l’adversaire se fait ensuite plus poétique, plus imagée, plus rythmée, plus percutante aussi. Kery James est un acteur connu et reconnu de la scène rap et c’est lui qui interprète sur scène le rôle de Souleymaan. Et la pièce se termine autour d’une nouvelle question, essentielle : « Est-ce que les Français ont les dirigeants qu’ils méritent ? » Vous avez quatre heures.


P. G.-B.

À vif de Kery James
Actes Sud-Papiers, 40 pages, 10

Le Matricule des Anges n°190 , février 2018.
LMDA papier n°190
6.50 €
LMDA PDF n°190
4.00 €