La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Magma Tunis

septembre 2018 | Le Matricule des Anges n°196 | par Virginie Mailles Viard

Se promener dans les rues de Tunis revient à se retrouver au cœur d’une circulation humaine et animale sans codes, sans freins, et surtout sans humanité. C’est au milieu de cette capitale folle, où les chats errants sont les maîtres des lieux, que Ghaylène, jeune intellectuel tunisien qui se destine à l’urbanisme, essaye de retrouver sa compagne. Il pense l’avoir laissée pour morte dans son appartement au plafond écroulé. Mais Chiraz ressurgit, et Ghaylène part à sa poursuite. Chiraz a, elle, d’autres chats à fouetter, en l’occurrence retrouver son amant Felipe, un étudiant espagnol en sociologie. Magma Tunis dessine une Carte du Tendre totalement dévoyée, où la jeunesse tunisienne shootée au cannabis et aux antidépresseurs, sans avenir, n’a comme seuls repères que l’art et la littérature. Mais là encore, les chats vaincront – «  peut-être avait-il la sensation que la présence des chats de gouttières conférait à Tunis une atmosphère primitive, inexistante dans les villes sophistiquées » – puisque le libraire Amm Hédi qui tente de « sortir la populace des ténèbres  » doit rendre les armes et les livres face aux hordes de félins qui envahissent sa boutique. Dans cette ambiance de fin du monde, cocasse et absurde, les personnages s’attardent dans des ports qui n’en sont plus – « Tunis était une ville désagrégée, comme un lieu bombardé qui exhibe ses béances et ses cadavres à la fin d’une guerre  » – et dialoguent comme dans des pièces de Beckett. Et sous le regard désabusé de Chiraz, la vision d’un chien se noyant dans un magma d’algues et de mazout, devient un tableau de Goya. C’est un merveilleux bordel, à la fois explosif, jouissif et profondément philosophique, que ce premier roman d’Aymen Gharbi. Et quand le mystère du plafond écroulé de l’appartement de Ghaylène se résout, c’est un feu d’artifice salutaire, un happening qui éclaire d’un jour nouveau cette incroyable jeunesse, que l’on a hâte de retrouver sous la plume du jeune auteur tunisien.

Virginie Mailles Viard

Magma Tunis d’Aymen Gharbi
Asphalte, 182 pages, 16

Le Matricule des Anges n°196 , septembre 2018.
LMDA papier n°196
6.50 €
LMDA PDF n°196
4.00 €