La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Sortir du rang

novembre 2020 | Le Matricule des Anges n°218

Brefs entretiens avec des femmes exceptionnelles

Yoan Yago appartient à une nouvelle génération de dramaturges catalans. Il est présenté comme un auteur qui « renoue avec la critique sociale en mettant le drame au service d’une résistance face aux structures de perception qu’imposent les médias. Il ne s’agit pas de défendre un théâtre engagé au service d’une idéologie, mais de résister à la prédominance du storytelling en tant que machine à fabriquer des histoires et à formater les esprits ». Un théâtre comme un « art de la résistance qui expérimente de nouvelles manières d’appréhender le réel ». Effectivement, ces cinq brefs entretiens de quelques pages nous retournent la tête et nous plongent dans de drôles d’états. Nous oscillons entre répulsion, incompréhension, commisération.
Joan Yago s’est inspiré pour ce texte de vraies personnes. Une voix d’homme interroge cinq femmes. Cinq portraits donc : Natalia Yaroslavna, surnommée la Barbie humaine, recherche la perfection esthétique, Susan Rankin, la plus jeune conseillère républicaine au Nevada milite pour le droit de porter une arme. Roberta Flax, elle, participe à un projet visant à allonger la vie humaine par le biais de la technologie jusqu’aux limites de l’immortalité. Rose Mary Powell est pionnière du mouvement trans-âge. Elle était auparavant John Thomkins qui, à l’âge de 52 ans, a décidé de devenir une petite fille de 6 ans. Et puis Glenna Pfender, la femme à la peau bleue, à la suite d’un traitement prolongé à l’argent colloïdal devenu addictif.
Ces femmes partagent toutes quelque chose de monstrueux, parce que fondamentalement radical, mais par ces entretiens nous sommes invités à entendre ce qu’elles ont à dire. Elles nous posent des questions sur leur vision de la mort, de la beauté, de la liberté ou de l’identité. Comment entendre ce qui nous paraît monstrueux est une question qui résonne fortement ces dernières semaines.
En tant que femme, on se sent heurtée par ces extrêmes féminins, peut-être parce que le rêve d’un monde différent, s’il était dirigé par plus de femmes, est ici battu en brèche. Mais ces entretiens ont la grande force de nous troubler en nous confrontant au prisme de nos préjugés.

L. Cazaux

Brefs entretiens avec des femmes
exceptionnelles

Yoan Yago
Traduit du catalan par Laurent Gallardo, bilingue, Théâtre ouvert, 144 pages, 10

Sortir du rang
Le Matricule des Anges n°218 , novembre 2020.
LMDA papier n°218
6.50 €
LMDA PDF n°218
4.00 €