La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Essais Penser ensemble

novembre 2020 | Le Matricule des Anges n°218 | par Thierry Guichard

Sur le peu de révolution

L’un a inventé le concept de « sensure » et de « Castration mentale » (Bernard Noël), l’autre a établi celui de « domination » (Michel Surya). Les deux sont philosophes et écrivains, engagés pleinement dans la pensée intime du monde, meurtris tout autant par la fin du politique terrassé par l’argent. Leur correspondance ne date pas d’hier. Ici, elle est rassemblée, fragmentaire, sous la thématique de la révolution (qu’elle soit rêvée, impossible, désirable ou moquée). Fragmentaire, cette correspondance l’est doublement : nous n’avons pas, loin de là, la totalité des échanges et chaque envoi dont nous disposons est aussi un extrait d’une lettre ou courriel plus longs. Passé au tamis de la thématique, le livre très vite suscite le désir d’un autre, fait probablement de plusieurs volumes, où toute la correspondance serait rassemblée. Car le peu que nous avons revigore bougrement et incite à penser à son tour, dans la proximité d’une amitié que l’on voit naître et s’épanouir. Au vouvoiement des débuts (la première lettre ici est datée de mai 1991) succède un tutoiement fraternel où chacun met bien plus qu’une réflexion sur l’œuvre de l’autre : une manière d’aller ensemble, de s’épauler dans la réflexion mais aussi, en filigrane, dans l’épreuve de vivre en cette époque. Ainsi à Michel Surya qui écrit en avril 2007 : « Ne me dis pas des choses qui cherchent à m’attrister », Bernard Noël répond le même jour : « Je ne cherche surtout pas à t’attrister car notre monde est suffisamment triste en soi. J’essaie depuis longtemps de m’appuyer sur le négatif plutôt que de le subir. » Cette amitié vive s’appuie sur les œuvres respectives. Si Surya commente formidablement Le Syndrome de Gramsci Noël offre à De la domination sa lecture précise et roborative. Il y a quelque chose de fascinant à suivre ainsi deux pensées en actes. Quant à la révolution, tout est dit dès le titre.

T. G.

Sur le peu de révolution
Bernard Noël et Michel Surya
La Nerthe, 70 pages, 12

Penser ensemble Par Thierry Guichard
Le Matricule des Anges n°218 , novembre 2020.
LMDA papier n°218
6.50 €
LMDA PDF n°218
4.00 €