La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Offshore

juillet 2021 | Le Matricule des Anges n°225 | par Anthony Dufraisse

Dernièrement Annie Perreault, Jacques Houssay ou encore Gauz, et aujourd’hui Céline Servais-Picord… les voix romanesques que fait entendre Le Nouvel Attila sont décidément bien singulières, et c’est heureux. Avec ce premier roman Offshore, l’auteure, une Normande de 40 ans, médiéviste de formation passée par l’Institut d’études politiques de Paris, nous entraîne dans un « étrange projet qui (revient) à poursuivre des fantômes », comme le dit le personnage d’Aude, une kiné qui va entamer un voyage initiatique où il sera question de sagas islandaises médiévales et du pouvoir des guérisseurs africains. Le spectre qui la hante c’est celui de Ralph, avec qui elle a eu une relation forte quoique étrange, chercheur de pétrole comme d’autres le sont d’or, attiré magnétiquement par « la vie offshore » sur les plateformes, ces bases marines d’où l’on procède à l’extraction des hydrocarbures. La mort de cet homme au large du Nigeria ouvre une brèche dans l’espace-temps. À Aude il faudra l’aide de plusieurs guides pour pister l’esprit post-mortem de cet homme déjà insaisissable de son vivant : la lecture des épopées scandinaves, qui passionnaient Ralph, et les « paroles oraculaires », ces « instruments mystiques », dont les féticheurs sont dépositaires. Ce qui ressort de ce roman aux inspirations étonnement croisées, c’est une langue travaillée par l’obsession et le dépaysement. Visions et songes y remodèlent la réalité en une matière malléable, « la vie débord(ant) la mort en un éternel surgissement ». La quête amoureuse et aventureuse se double souvent de considérations sur la question énergétique, l’exploitation du pétrole, bref, ce commerce que les hommes font des ressources de la nature. « C’est un cercle d’espace et de temps où l’on perd tous ses repères », dit Aude parlant d’un de ses rêves puissants, et c’est, nous, le mieux que l’on puisse dire de ce roman invocatoire et envoûtant, en prise subtilement sur les forces souterraines et invisibles du monde.

Anthony Dufraisse

Offshore
Céline Servais-Picord
Le Nouvel Attila, 212 pages, 18

Le Matricule des Anges n°225 , juillet 2021.
LMDA PDF n°225
4,00 €
LMDA papier n°225
6,50 €