La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Bernard Noël

A propos

Lire, voir, écrire Enfant d’un pays perdu, Bernard Noël a échangé sa foi religieuse contre la lucidité littéraire. Naturellement en révolte, l’écrivain porte deux corps, celui de chair et celui de mots. Deux corps inconciliables puisque ni l’Éros ni le verbe ne donnent accès à l’Autre. Il n’est pas si simple d’aller lui rendre visite. Réfugié dans sa maison qui compte plus de livres que, peut-être, n’importe quelle librairie du département, Bernard Noël n’a ni voiture ni permis. La gare de Laon, la plus proche, est tout de même à quinze kilomètres de son village picard et il n’y a qu’un taxi pas toujours disponible pour faire le trajet. Sous un ciel gris qui a posé son fardeau de neige quelques jours avant notre venue, on se demande ce qui peut bien pousser un natif de l’Aveyron à venir dans ces terres à betteraves. Tout sourire, notre hôte évoque un amour pour cette...
février 2010
Le Matricule des Anges n°110

Bernard Noël : L’écriture comme résistance

Bien qu’il s’en défende, Bernard Noël aligne sous son nom une impressionnante liste d’ouvrages. Poète, romancier, essayiste, critique, traducteur, l’auteur du Château de Cène malgré sa discrétion et sa modestie, s’est forgé une très grande notoriété. Rencontre avec un polygraphe. A l’entrée du village, une vieille maison en pierre, fraîche, ombragée, avec, adossé, un verger bien entretenu. La grille résiste, la chaleur a dilaté ses ferrures. Une chevelure comme un peu de feuillage, un visage qui retient quoi, on ne sait pas, tourné du dedans vers le dehors, détaché, attentif, toute violence devenue accueil, Bernard Noël s’avance, chaleureux. Il parle des arbres morts...
avril 1994
Le Matricule des Anges n°8

Bibliothèque : la grange de papier

Beaucoup de toiles, de dessins dans la maison. Beaucoup de livres aussi. Partout. Sur les appuis de fenêtres. Sur les tables. Au sol même. Sur les chaises. Des pages arrivées de partout. Du cœur de ceux qui cherchent un regard, un lecteur. On sent du temps donné à ces objets : certains sont encore ouverts, posés sur une enveloppe déchirée. Chaque pièce de la maison abrite une ou deux...
avril 1994
Le Matricule des Anges n°8

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Dictionnaire de la Commune
de Bernard Noël
2021
Lmda N°224 Pour les 150 ans de la Commune de Paris, L’Amourier réédite l’impressionnant Dictionnaire de Bernard Noël, paru une première fois pour le centenaire. Une manière, peut-être, de faire de la littérature le légataire d’une émancipation avortée. Ce fut plus qu’un feu de paille, même si elle en eut la durée. La révolution sociale qui embrasa Paris du 18 mars au 28 mai 1871 aurait pu accoucher d’une société dont les derniers utopistes n’oseraient pas rêver. De l’égalité enfin réalisée à la démocratie directe, la Commune a adopté bon nombre de mesures que les mouvements ouvriers, révolutionnaires ou seulement progressistes depuis lors...
Tombeau d’un monde rêvé
juin 2021
Sur le peu de révolution
de Bernard Noël , Michel Surya
2020
Lmda N°218 L’un a inventé le concept de « sensure » et de « Castration mentale » (Bernard Noël), l’autre a établi celui de « domination » (Michel Surya). Les deux sont philosophes et écrivains, engagés pleinement dans la pensée intime du monde, meurtris tout autant par la fin du politique terrassé par l’argent. Leur correspondance ne date pas d’hier. Ici, elle est rassemblée, fragmentaire, sous la...
Penser ensemble
novembre 2020
Artaud et Paule
de Bernard Noël
2003
Lmda N°45 En onze textes sur l’art, Bernard Noël interroge la notion de présence telle que la peinture contemporaine la fait surgir. Puisque regarder un tableau c’est aussi chercher à se voir. Il semblera incongru de présenter un livre sur l’art sans y adjoindre une seule image des tableaux ou des artistes évoqués. Plus encore d’appeler cela un roman. Mais, si Bernard Noël, ici, s’attache à décrire le travail de onze artistes en autant de textes autonomes, ce n’est pas tant de peinture qu’il est question que du regard sur elle. Et de ce que regarder veut dire. Voir : « il y a dans...
Voir en aveugle
juillet 2003
Romans d’un regard
de Bernard Noël
2003
Lmda N°45 En onze textes sur l’art, Bernard Noël interroge la notion de présence telle que la peinture contemporaine la fait surgir. Puisque regarder un tableau c’est aussi chercher à se voir. Il semblera incongru de présenter un livre sur l’art sans y adjoindre une seule image des tableaux ou des artistes évoqués. Plus encore d’appeler cela un roman. Mais, si Bernard Noël, ici, s’attache à décrire le travail de onze artistes en autant de textes autonomes, ce n’est pas tant de peinture qu’il est question que du regard sur elle. Et de ce que regarder veut dire. Voir : « il y a dans...
Voir en aveugle
juillet 2003
Correspondances
de Bernard Noël
Lmda N°23 Cinq livres signés Bernard Noël prolongent une œuvre exigeante de pensée et de cœur.Sa correspondance avec Georges Perros en est la preuve. Le 7 mai 1960, Bernard Noël, ému par sa lecture de Papiers collés écrit à Georges Perros une lettre pleine de respect : « Comment parler quand on voudrait entretenir avec l’œuvre qui vous a bouleversé quelque chose comme le dialogue de la vague et du rocher ? » Phrase visionnaire qui indique déjà l’impossibilité pour toute correspondance de briser totalement l’absence : « J’ai lu votre livre,...
Mon cher Georges…
juin 1998
L' Espace du poème : entretiens avec Dominique Sampiero
de Bernard Noël
Lmda N°23 Cinq livres signés Bernard Noël prolongent une œuvre exigeante de pensée et de cœur.Sa correspondance avec Georges Perros en est la preuve. Le 7 mai 1960, Bernard Noël, ému par sa lecture de Papiers collés écrit à Georges Perros une lettre pleine de respect : « Comment parler quand on voudrait entretenir avec l’œuvre qui vous a bouleversé quelque chose comme le dialogue de la vague et du rocher ? » Phrase visionnaire qui indique déjà l’impossibilité pour toute correspondance de briser totalement l’absence : « J’ai lu votre livre,...
Mon cher Georges…
juin 1998
La Guerre
de Bernard Noël
Lmda N°22 Belle typo au plomb, papier doux au toucher et forme carrée du livre démentent la violence pourtant contenue dans ce bref récit de Bernard Noël. La Guerre est un cauchemar où le capitalisme ayant poussé sa logique au-delà du supportable a fini par faire de l’homme sa propre production. Que se passe-t-il quand la guerre s’empare, non pas des nations, ni des peuples, mais de chaque...
La Guerre
janvier 1998
Le Syndrome de Gramsci
de Bernard Noël
1994
Lmda N°8 Le Syndrome de Gramsci Imaginez quelque chose d’horrible et d’imprévisible, imaginez une chose pire qu’imprévisible, une chose insensée, par exemple qu’un chemin très connu s’interrompt tout à coup sous vos pas, ou qu’un abîme s’ouvre dans le parquet de votre chambre, ou pire encore que vous n’arrivez pas, alors qu’on vous menace, à vous rappeler les gestes de la marche si bien que vous...
Le Syndrome de Gramsci
avril 1994
Veira Da Silva
de Bernard Noël
Lmda N°9 Trois livres. Trois textes hors-textes. Pour faire bouger les genres : trois charnières. Un livre d’entretien comme un long poème. Un livre poétique, en forme d’entretien avec soi-même. Et un troisième, au titre de vertige. Dans la collection Rencontre, chez Dumerchez éditeur, Veira Da Silva par Bernard Noël. « Où trouver la justesse aujourd’hui sinon dans la relation amicale ? Et si quelque chose comme la vérité peut encore exister, n’est-ce pas à travers cette justesse-là et les choix qu’elle impose ? Le mot « rencontre » exprime ce qui fonde la réalité du face à face et du dialogue : il est l’enseigne de...
La chronique du campagnard
octobre 1994