La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean-Baptiste Para

A propos

Une faim qui agrandit le monde Pour Jean-Baptiste Para, poète et traducteur, si la littérature intervient dans nos vies et joue un rôle au sein de la cité, elle ne peut que se soustraire à la tyrannie des utilités quantifiables. Bien qu’il assume depuis des années la lourde charge de la direction de la revue littéraire Europe, l’un des derniers joyaux du genre (dont les bureaux sont installés dans l’ancien appartenant de Lénine dans le XIVe arrondissement de Paris), Jean-Baptiste Para n’a jamais abandonné son chemin propre. Mû par un véritable militantisme de la pensée, de l’idée, de la création, ce travailleur inlassable est aussi un traducteur d’écrivains italiens et de poètes russes, un poète et un critique d’art reconnu. Il a pour ses livres reçu le prix Apollinaire (La Faim des ombres, Obsidiane, 2006) et...
février 2019
Le Matricule des Anges n°200

« Une transparence rêvée »

> jean-yves masson * En quoi l’expérience de la traduction a nourri ses poèmes ? Claude Esteban a raconté dans Le Partage des mots comment le bilinguisme avait été pour lui le plus difficile obstacle à surmonter pour accéder à sa vocation de poète. Le choix de la langue française s’est effectué pour lui au terme d’une expérience proche de la « nuit obscure » de Jean de la Croix, de...
mai 2006
Le Matricule des Anges n°73

La poésie selon Para

Indépendant et pourvu d’une rare connaissance du sujet, Jean-Baptiste Para observe le champ très fleuri de la poésie française. Jean-Baptiste Para est celui qu’il fallait pour établir l’Anthologie de la poésie française contemporaine avec autant d’assurance et de simplicité. Il est aujourd’hui l’honnête homme de la poésie, actif dans les domaines de la revue, de la radio et de l’édition (il dirige le domaine italien de Gallimard sous la marque de L’Arpenteur depuis une douzaine d’années). Sans parler des traductions...
juillet 2000
Le Matricule des Anges n°31

Ouvrages chroniqués

La Faim des ombres
de Jean-Baptiste Para
2006
Longtemps silencieux, Jean-Baptiste Para déploie ses chemins de ronde dans l’Histoire. Un poète sort du bois. On ne fait pas plus discret. Animateur de la revue Europe, anthologiste, traducteur et critique, Jean-Baptiste Para avait laissé croire qu’il n’était pas poète (cf. Lmda N°31). Discrétion ou humilité, il taisait les vers publiés (Arcanes de l’ermite et du monde, Temps actuels, 1985 ; Atlantes, Arcane 17, 1991 ;), lesquels ne s’annoncent toujours pas en périphérie de son recueil La Faim des ombres où, enfin, se dévoile sa poésie. Enfin, oui, car l’homme a des qualités qu’il est difficile d’ignorer : une grande culture d’abord, et cette curiosité vaste comme l’océan qui distingue les...
Éric Dussert
juillet 2006
Le Matricule des Anges n°75
Anthologie de la poésie française du XXe siècle II
de Jean-Baptiste Para
2000
Depuis les anthologies de Léautaud ou Georges Walsh, l’édition française n’a pas consenti souvent à la poésie un vade-mecum aussi accessible que l’Anthologie de la poésie française du XXe siècle. Elle se compose aujourd’hui de deux volumes bedonnants au format de poche -pour la poche, prévoyez large et solide. Le premier florilège composé par l’universitaire Michel Décaudin, spécialiste d’Apollinaire, avait paru en 1983. Il était consacré à la création poétique des années 1890-1940. Réimprimé à l’occasion de la publication par Jean- Baptiste Para de son complément, il a été actualisé et...
Éric Dussert
juillet 2000
Le Matricule des Anges n°31