La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Jean-Pierre Ostende

A propos

L'antre de l'explorateur En plus de vingt ans de publications, Jean-Pierre Ostende s’est affirmé comme un de nos romanciers les plus imaginatifs. S’il met souvent en scène la folie de ses personnages, c’est pour mieux révéler celle de notre monde contemporain. Avec jubilation. Dans la partie de la rue à sens unique où Jean-Pierre Ostende habite avec Anne, sa compagne, les voitures entrent en marche arrière. L’immeuble surplombe l’impasse et depuis le cinquième étage, Marseille expose ses toits. L’œuvre que le poète et romancier construit depuis plus de vingt ans est à l’opposé de la rue qu’il habite : loin d’être une impasse, elle laisse ses lecteurs y circuler comme ils veulent, comme ils peuvent, dans la profusion des thèmes ou motifs qu’elle aborde. Après le très beau Voie express (cf. Lmda N°43) La Présence qui paraît aujourd’hui ouvre une nouvelle fenêtre...
octobre 2007
Le Matricule des Anges n°87

Ostende, serial K.

Loin d’écrire des romans à la linéarité aseptisée, l’auteur de "Planche et Razac" élabore des fictions à la complexité ludique. "Voie express" nous conduit loin dans une nuit qui ne manque pas de poésie. Vous prenez une voie rapide, vous roulez assez vite, la radio est allumée et vous écoutez les histoires qu’un type vous raconte à travers les ondes. C’est la nuit et les histoires ont un goût un peu mouillé ; vous imaginez facilement des néons qui font comme des étoiles sur les gouttes d’eau agrippées à votre pare-brise. Vous croisez des bâtiments nocturnes. Sûr que c’est le mot...
mars 2003
Le Matricule des Anges n°43

L’art du déplacement

Venu de la poésie, Jean-Pierre Ostende aime bouleverser les codes romanesques et n’être pas là où on l’attend. Un auteur toujours en marche. Estampillé un temps spécialiste de la province à la suite de son roman La Province éternelle -un malentendu comme un autre-, Jean-Pierre Ostende aurait pu suivre cette route qui s’annonçait autoroute. Mais il a préféré prendre un autre chemin et, suivant l’expression qui revient le plus souvent dans la conversation, « se déplacer ». Inspiré par une nouvelle de Marcel Schwob (MM. Burke et...
janvier 2000
Le Matricule des Anges n°29

Ouvrages chroniqués

Petit traité bien cuit
de Jean-Pierre Ostende
2022
La Présence
de Jean-Pierre Ostende
2007
Le septième roman de Jean-Pierre Ostende piège son lecteur. En l’hypnotisant, il lui fait vivre l’expérience dont parle justement la fiction. Ici, le calme est plus dangereux que la tempête. La Présence s’attache à suivre l’inquiétant séjour de Jacques Bergman dans l’antre d’un château du XVIIIe siècle dont il est chargé de prendre la mesure afin que l’Explorateur club, ensuite, puisse le transformer en parc d’attractions. Avant de nous intéresser au lieu, relevons les indices qui nous sont donnés sur notre héros. Admirateur professionnel au service de Kaiser, Jacques Bergman a un temps travaillé pour Louise Rubistein et son fils Gordon, le jeune auteur d’une chanson planétaire : L’Asile le plus sûr est le cœur d’une mère. Un tube si magistral que le gamin ne composa plus...
Thierry Guichard
octobre 2007
Le Matricule des Anges n°87