La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Mariette Navarro

Ouvrages chroniqués

Ultramarins
de Mariette Navarro
2021
Porté par une écriture entêtante, le premier roman de la dramaturge Mariette Navarro réinvestit cette matière plurimillénaire qu’est le voyage en mer et dessine un étourdissant monde dans le monde. A bord d’un cargo, une vingtaine de marins sans visages, indistincts les uns des autres, forment un chœur et un corps en contrepoint desquels se dresse une femme, la commandante. Le livre est une traversée à plusieurs titres : d’une rive à l’autre de l’Atlantique pour transporter des conteneurs, d’une rive à l’autre de la connaissance de soi, de l’anthropocentrisme à l’abandon au monde marin. D’emblée nous sommes en pleine mer, loin de tout port, celui de l’arrivée n’étant qu’un horizon impensable. L’écriture, hypnotique, puise sa source en un seul moment, cette scène initiale qui hante...
Feya Dervitsiotis
septembre 2021
Le Matricule des Anges n°226
Zone à étendre
de Mariette Navarro
2018
Avec Zone à étendre, Mariette Navarro appelle à trouver le chemin pour fuir un monde éparpillé et rêver d’un futur inouï. Cela commence comme un fourmillement, une démangeaison, une impatience. Une urgence. La sensation qu’il ne faut plus rester là. Le constat est clair : « On ne peut pas se contenter de l’émeute. On ne peut pas se contenter de la plainte et du constat. » Plus tard, peut-être, ce sera trop tard. Autour, tout bouge, se prépare, discute et semble vouloir se mettre en route. Les voix chuchotent dans la nuit, les petits bruits annoncent le départ, il règne comme un air de conspiration. Alors bien sûr, il faut se joindre au mouvement, ouvrir les yeux, sentir que le moment est venu et qu’il...
Patrick Gay Bellile
avril 2018
Le Matricule des Anges n°192