La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Paul Gadenne

A propos

L'intranquille observateur Chef-d’œuvre en perpétuel péril, l’œuvre de Paul Gadenne (1907-1956) est à redécouvrir de décennie en décennie… Malgré ses envoûtantes beautés, sa poésie et les interrogations profondes qu’elle nous propose. Quoiqu’il puisse être considéré comme un grand écrivain français du siècle dernier, au même titre qu’Henri Calet, Paul Gadenne reste traité comme s’il n’était qu’un petit-maître, à l’image de ces peintres de l’âge classique, talentueux mais sans aucun succès de cours. Gadenne, qui participait à la course aux prix de l’automne 1941 pour son roman Siloé – « Un premier livre qui est un grand livre » (Aujourd’hui, 20 août 1941) – aux côtés de Raymond Guérin, « actuellement prisonnier », de Georges Magnane ou de Pierre Béarn, et n’obtenant ni le Femina, ni le Goncourt, ni le Prix des...
avril 2022
Le Matricule des Anges n°232

Totalement romancier

Prosateur subtil, Paul Gadenne a été l’homme des questionnements et des tentatives. Explications par son meilleur exégète et éditeur, Didier Sarrou. Sans Didier Sarrou, il est probable que l’on ne lirait pas Paul Gadenne aujourd’hui, ou pas aussi confortablement. Professeur agrégé de lettres classiques né en 1947, il s’est attelé depuis 1984 à une tâche sans répit qui lui vaut la juste reconnaissance des lecteurs de Gadenne, ceux-là mêmes qu’il avait fédérés cette même année en lançant La Rue profonde, la revue des amis et lecteurs de...
avril 2022
Le Matricule des Anges n°232

La nature et le livre

Fruit d’un tri effectué par Paul Gadenne juste avant sa mort, la publication du premier volume de ses carnets constitue une remise à plat ordonnée d’un corpus capital. Que croire ?… Quelle est au juste l’importance des faits ? » C’est autour de telles interrogations que la vie de Paul Gadenne aura tourné, et ses carnets portent depuis 1927 la trace double de ses observations et de ses introspections. On pourrait dire les stigmates, si la variété des modes prosodiques qu’on y constate ne décelait bien d’autres choses. Pierre d’achoppement de l’un des plus...
avril 2022
Le Matricule des Anges n°232

Ouvrages chroniqués

Baleine
de Paul Gadenne
2014
C’était un blanc sans lumière, un blanc gelé, entièrement refermé sur lui-même, tournant le dos à toute gloire, avec une résignation à peine pathétique, vraiment le blanc d’une baleine qui ne faisait pas d’histoires, qui fuyait l’éloquence et défiait terriblement les mots. » Bel autoportrait. Gadenne/Baleine, nouvelle occasion de découvrir un naufragé des lettres françaises, abandonné sur son île par la postérité. Baleine/Gadenne, Pierre et Odile se tiennent pour l’éternité devant la charogne géante échouée sur une plage du Pays Basque, l’occasion d’une décisive expérience mystique pour...
Eric Naulleau
juillet 2014
Le Matricule des Anges n°155
Une Grandeur impossible
de Paul Gadenne
2004
Les Éditions Finitude poursuivent leur salutaire travail d’exhumation des textes d’auteurs que notre époque, avide de nouveauté et de clinquant, a tôt fait de remiser dans le fonds ancien des lettres françaises. Après Forton, Perros, Guérin, voici donc Paul Gadenne, écrivain né en 1904 et auteur d’une dizaine d’ouvrages, tels Le Vent noir, La Plage des Scheveningen ou Les Hauts Quartiers, de nouvelles et de nombreuses chroniques. À travers les textes, écrits sur plus de vingt ans, qui composent Une grandeur impossible, on découvre le propos souvent vif d’un moraliste intransigeant sur la...
Jean Laurenti
novembre 2004
Le Matricule des Anges n°58
Le Rescapé : carnet nov 49-mars 51
de Paul Gadenne
Publication de l’un des Carnets de Paul Gadenne. L’occasion de découvrir une oeuvre parmi les plus exigents et lesplus secrètes de notre temps. La parution du Rescapé, ce Carnet de Paul Gadenne (1907-1956), pourrait susciter quelque perplexité parmi les fervents de l’auteur du Vent noir(1). Quel sens donner à cette entreprise fragmentaire alors que les écrits intimes de Gadenne représentent une masse inédite considérable et que leur publication intégrale évoque déjà un vieux serpent de mer éditorial au sang d’encre et aux écailles de papier ? Fort heureusement, la lecture du Rescapé dissipe toutes les interrogations et emporte à la fois une certitude : l’ensemble proposé possède une indiscutable cohérence, et une...
Eric Naulleau
février 1994
Le Matricule des Anges n°7
La Rue profonde (suivi de) Poème à trois personnages
de Paul Gadenne
Troisième édition et troisième éditeur pour La Rue profonde qui suscita voici quelques années un regain d’intérêt envers l’oeuvre de Paul Gadenne. L’on notera tout d’abord avec plus ou moins d’amusement qu’en chaque occasion où un petit éditeur attire à nouveau l’attention sur l’œuvre de Paul Gadenne, les grandes maisons s’empressent opportunément d’accompagner le mouvement. En cette matière, une mention spéciale doit être décernée à Gallimard qui exhuma de son fonds L’Invitation chez les Stirl au moment précis où Le Tout sur le Tout publiait La Rue profonde (1982), et qui propose aujourd’hui dans la collection l’Imaginaire… L’Invitation chez les Stirl tandis que le Dilettante édite à son tour… La Rue profonde. L’intérêt de cette...
Eric Naulleau
septembre 1995
Le Matricule des Anges n°13
Vent noir
de Paul Gadenne
Troisième édition et troisième éditeur pour La Rue profonde qui suscita voici quelques années un regain d’intérêt envers l’oeuvre de Paul Gadenne. L’on notera tout d’abord avec plus ou moins d’amusement qu’en chaque occasion où un petit éditeur attire à nouveau l’attention sur l’œuvre de Paul Gadenne, les grandes maisons s’empressent opportunément d’accompagner le mouvement. En cette matière, une mention spéciale doit être décernée à Gallimard qui exhuma de son fonds L’Invitation chez les Stirl au moment précis où Le Tout sur le Tout publiait La Rue profonde (1982), et qui propose aujourd’hui dans la collection l’Imaginaire… L’Invitation chez les Stirl tandis que le Dilettante édite à son tour… La Rue profonde. L’intérêt de cette...
Eric Naulleau
septembre 1995
Le Matricule des Anges n°13
L' Avenue
de Paul Gadenne
1962
Troisième édition et troisième éditeur pour La Rue profonde qui suscita voici quelques années un regain d’intérêt envers l’oeuvre de Paul Gadenne. L’on notera tout d’abord avec plus ou moins d’amusement qu’en chaque occasion où un petit éditeur attire à nouveau l’attention sur l’œuvre de Paul Gadenne, les grandes maisons s’empressent opportunément d’accompagner le mouvement. En cette matière, une mention spéciale doit être décernée à Gallimard qui exhuma de son fonds L’Invitation chez les Stirl au moment précis où Le Tout sur le Tout publiait La Rue profonde (1982), et qui propose aujourd’hui dans la collection l’Imaginaire… L’Invitation chez les Stirl tandis que le Dilettante édite à son tour… La Rue profonde. L’intérêt de cette...
Eric Naulleau
septembre 1995
Le Matricule des Anges n°13