La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Paul Nizon

A propos

Le voyageur intérieur À courir ainsi sur les flancs de la vie, d’autres auraient fini par se perdre ou seraient devenus des clochards. En optant pour une existence sans attaches, et en se créant une vie d’écrivain, le Suisse Paul Nizon a trouvé la matière d’une œuvre qui explore un moi presque toujours en mouvement. Paul Nizon aurait pu s’établir à Rome, la ville qui l’a fait naître écrivain, ou à Londres, à Zurich, voire à Berne, où il est né en 1929. Il aurait aussi bien pu se fixer nulle part, puisqu’il affirmait ne pouvoir vivre qu’en transit. C’est finalement à Paris qu’il a élu domicile, dans « la maternité artistique nommée Paris », peut-être la seule ville au monde capable de lui offrir une existence poétique : ce qu’elle avait fait en accueillant Henry Miller, elle pouvait le reproduire en prenant dans ses mailles ce vagabond qu’est Paul Nizon. Une capitale qu’il a connue dès les années de...
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69

De Paris à Berne

Deux nouveaux volumes viennent enrichir le seul et unique livre que Paul Nizon écrit depuis presque un demi-siècle : « celui de sa route », comme le nomme Wend Kässens, qui signe la postface du Journal. Récit d’une grande sobriété et parfois d’une légèreté à laquelle Nizon n’a pas habitué son lecteur, La Fourrure de la truite saisit le narrateur au moment où il s’installe à Paris dans...
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69

Le vol de l’épervier

Auteur d’une œuvre qui met en scène un « je » toujours changeant, Paul Nizon écrit pour rattraper sa vie et la faire exister dans sa conscience. Une vie présentée dans son quotidien, mais servie sur un plateau d’argent avec, pour couverts, une langue d’une grande richesse poétique. Paul Nizon parle lentement, avec un bel accent germanique, ponctuant ses phrases de pauses, non pas pour s’écouter parler, mais pour se laisser le temps de trouver le mot juste dans une langue, le français, qui n’est pas sa langue natale. En l’écoutant, son interlocuteur a le sentiment qu’il s’applique, qu’il a à cœur de bien faire, le désir de s’expliquer sur tout, comme si, dans chaque...
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Les Lieux mouvants (suivi de) Canto (suivi de) Dans la maison les histoires se défont (suivi de) Immersion (suivi de) Stolz (suivi de) L'année de l'amour (suivi de) Dans le ventre de la baleine (suivi de) L'oeil du coursier (suivi de) Marcher à l'écriture
de Paul Nizon
1997
Lmda N°82 Sept nouvelles années du « Journal » et la réédition de deux récits importants, pour un portrait de Paul Nizon en toxicomane amoureux. Sans complaisance. Ce troisième volume du Journal de Paul Nizon s’intercale entre Les Premières Éditions des sentiments et L’Envers du manteau, tous deux publiés chez Actes Sud ; à eux trois ils forment un ensemble complet de 1961 à 1989. Ce nouveau prélèvement s’ouvre en 1973, au lendemain de la parution allemande d’Immersion et se referme en 1979, la veille de son cinquantième anniversaire, alors que L’Année...
Vertiges de l’amour
avril 2007
Le Livret de l’amour : Journal 1973-1979
de Paul Nizon
2007
Lmda N°82 Sept nouvelles années du « Journal » et la réédition de deux récits importants, pour un portrait de Paul Nizon en toxicomane amoureux. Sans complaisance. Ce troisième volume du Journal de Paul Nizon s’intercale entre Les Premières Éditions des sentiments et L’Envers du manteau, tous deux publiés chez Actes Sud ; à eux trois ils forment un ensemble complet de 1961 à 1989. Ce nouveau prélèvement s’ouvre en 1973, au lendemain de la parution allemande d’Immersion et se referme en 1979, la veille de son cinquantième anniversaire, alors que L’Année...
Vertiges de l’amour
avril 2007