La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Roger Laporte

A propos

Mémoire Extrait inédit du quatorzième et dernier carnet daté du 29 octobre 1969. Pour laisser une trace de ce qui éventuellement serait le début, le 1er germe, d’un nouvel ouvrage, je vais essayer de reconstituer le fil des événements : - Il y a eu d’abord le compliment indirect de Nicole Loraux disant, d’après le témoignage de Patrice, de Mémoire de Vieira da Silva « c’est beau comme Fugue », compliment « qui m’est allé droit au cœur » en raison de sa justesse (je m’entends !) et que j’ai traduit, j’espère de manière non-abusive, en : « Fugue est beau comme Mémoire. » - La justesse de ce rapprochement fut telle qu’elle se traduisit en moi par un : « Fugue pourrait...
septembre 2000
Le Matricule des Anges n°32

Bibliographie

Biographie *Une vie P.O.L 1986 qui reprend La Veille (1963) Une voix de fin silence (1966), Pourquoi ? (1968), Fugue (1970), Supplément (1973) - tous publiés d’abord par Gallimard- Fugue 3 (1975, Flammarion), Suite (1979, Hachette/P.O.L) et Moriendo (1983, P.O.L réédité en 1995) Essais critiques *Quinze Variations sur un thème biographique, Flammarion,...
septembre 2000
Le Matricule des Anges n°32

L’épreuve par neuf

Faisons un pari lucide : l’œuvre de Roger Laporte n’aura jamais beaucoup de lecteurs mais elle sera très longtemps lue. On pourrait de manière schématique diviser cette œuvre méconnue en trois voies. La première, la seule qui compte aux yeux de son auteur, commence en décembre 1948, le jour de Noël exactement. Cette voie va conduire Roger Laporte vers une expérience absolue.Trois textes...
septembre 2000
Le Matricule des Anges n°32

Ouvrage chroniqué

Le Carnet posthume
de Roger Laporte
Un an après sa disparition, publication d’un ultime carnet de l’auteur de Mortend. Ecrit au seuil de la mort, dans la douleur du silence d’un homme que l’écriture a congédié. C’est un livre pour l’histoire. Une interrogation qui tourne autour d’un vide que la littérature creuse et emplit à la fois. Le Carnet posthume que Roger Laporte a laissé à sa mort, le 24 avril 2001, sera toujours plus que le témoignage douloureux d’un homme. Il revient, après que Moriendo a condamné son auteur au silence sur cette « aventure spirituelle » que fut l’écriture de « la Biographie ». On le sait, trois voies ont irrigué l’œuvre de Roger Laporte : la Biographie qui « permet d’accéder à une vie qui n’est ni extérieure ni antérieure à l’écriture elle-même », les essais ou études...
Thierry Guichard
septembre 2002
Le Matricule des Anges n°40