La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Timothy Findley

A propos

Timothy Findley, la vie est folle Touffu et passionnant en diable, son nouveau roman s’impose comme une plongée irrémédiable et fascinante dans la schizophrénie. Mais Pilgrim est aussi un grand opus voué tout entier à l’imagination. Avec Pilgrim, Timothy Findley offre sans aucun doute le plus démesuré de ses romans. S’y mêlent, avec une jubilation impressionnante et un sens aigu de la construction, l’histoire, l’art, la littérature, le fantastique et la folie, au sein d’une temporalité balayant la presque intégralité du second millénaire. Le programme annoncé aurait de quoi décourager certains lecteurs et pourtant, Pilgrim se révèle aussi un texte à grande vitesse, curieux, aventureux et en perpétuel mouvement. L’action principale se situe en 1912. Un certain Pilgrim vient de se pendre. Il est retrouvé mort dans son...
avril 2001
Le Matricule des Anges n°34

Ouvrages chroniqués

Les Robes bleues
de Timothy Findley
À l’instar d’un Pedro Almodovar, et c’est sans doute le seul point commun de leurs univers, Findley semble connaître parfaitement la psychologie féminine. Il possède en tout cas le don de construire un texte qui sonne si juste qu’on pourrait croire ce dernier écrit par une femme. Avec Les Robes bleues, Timothy Findley, décédé l’année dernière, referme un cycle d’écriture composé de onze romans (dont huit sont traduits en français). Si dans quelques-uns de ses textes, Le Chasseur de têtes et Pilgrim entre autres, le trouble mental amène le récit à déborder vers le territoire fantastique,...
Benoît Broyart
mars 2003
Le Matricule des Anges n°43
Le Verger de pierres
de Timothy Findley
Timothy Findley et Bill Whitehead, son compagnon, la trentaine venue, décident d’abandonner leurs carrières d’acteurs de théâtre pour se consacrer à l’écriture. Le premier devient l’un des plus grands romanciers canadiens tandis que le second fait carrière dans l’écriture de scénarios de documentaires. Le Verger de pierres raconte leur arrivée puis ce que fut leur vie quotidienne à Stone Orchard, propriété de campagne où Findley a écrit un grand nombre de ses romans. Dans Le Verger de pierres, l’écrivain canadien s’affranchit de façon originale de la tentation autobiographique, car au...
Benoît Broyart
mars 2002
Le Matricule des Anges n°38
La Fille de l’homme au piano
de Timothy Findley
Folie et isolement : Timothy Findley se tient une fois de plus, avec La Fille de l’homme au piano, au centre de la complexité humaine. Le nouveau roman de Timothy Findley comporte une importante dimension historique. Mais s’il retrace le parcours d’une famille canadienne de Toronto, entre 1850 à 1939, il relate avant tout la quête de Charlie, jeune accordeur de piano. La fresque laisse rapidement le champ libre à l’intime, à la souffrance individuelle. L’écrivain canadien déploie un grand nombre de personnages pour multiplier ses angles de vue et touche au profond déséquilibre de l’être humain. La Fille de l’homme au piano permet de découvrir un pan supplémentaire d’une œuvre poignante, en partie traduite en français...
Benoît Broyart
janvier 2000
Le Matricule des Anges n°29
Nos adieux
de Timothy Findley
Dans Nos Adieux, le Canadien Timothy Findley fait à nouveau de l’isolement le centre de l’existence humaine. Un cri muet entre guerre et folie. Les familiers de Timothy Findley, dont c’est le neuvième roman et le cinquième traduit en français, ne seront pas surpris. Nos Adieux contient tous les thèmes chers à l’écrivain. Une fois encore, la guerre, la famille et la folie forment le triptyque propice à la solitude chère au Canadien anglophone. Mi épouse Graeme Forbes, jeune bourgeois de l’Ontario. La Seconde Guerre mondiale se profile. Forbes décide de s’engager dans le conflit. Le mécanisme de destruction est enclenché. Le ménage va se disloquer peu à peu. Le couple est séparé. Mi élève le jeune Matthew pendant que Graeme...
Benoît Broyart
janvier 1999
Le Matricule des Anges n°25
Le Dernier des fous
de Timothy Findley
1994
L’écrivain canadien Timothy Findley s’impose en deux livres : celui de l’enfance et celui de l’âge d’homme. Entre folie, guerre et mort. Simplement. C’est un été brûlant et sec, dans la grande maison d’une famille aisée, vers la fin des années soixante, au Canada. Le jeune Hooker Winslow, lors de vacances solitaires, tente de déchiffrer le monde. Un monde pour le moment réduit aux énigmes familiales : Jessica, sa mère, vit enfermée dans sa chambre depuis la perte de son troisième enfant ; Rosetta, sa tante, mène la maison avec froideur et efficacité ; Nicholas, son père, semble n’avoir guère de prise sur les choses ; Gilbert, son frère aîné, préfère lire la vie à travers l’alcool et la poésie ; Iris Browne, la domestique noire, la...
Michèle Weinberger
mars 1995
Le Matricule des Anges n°11
Guerres
de Timothy Findley
L’écrivain canadien Timothy Findley s’impose en deux livres : celui de l’enfance et celui de l’âge d’homme. Entre folie, guerre et mort. Simplement. C’est un été brûlant et sec, dans la grande maison d’une famille aisée, vers la fin des années soixante, au Canada. Le jeune Hooker Winslow, lors de vacances solitaires, tente de déchiffrer le monde. Un monde pour le moment réduit aux énigmes familiales : Jessica, sa mère, vit enfermée dans sa chambre depuis la perte de son troisième enfant ; Rosetta, sa tante, mène la maison avec froideur et efficacité ; Nicholas, son père, semble n’avoir guère de prise sur les choses ; Gilbert, son frère aîné, préfère lire la vie à travers l’alcool et la poésie ; Iris Browne, la domestique noire, la...
Michèle Weinberger
mars 1995
Le Matricule des Anges n°11