La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Entretiens Timothy Findley, la vie est folle

avril 2001 | Le Matricule des Anges n°34 | par Benoît Broyart

Touffu et passionnant en diable, son nouveau roman s’impose comme une plongée irrémédiable et fascinante dans la schizophrénie. Mais Pilgrim est aussi un grand opus voué tout entier à l’imagination.

Avec Pilgrim, Timothy Findley offre sans aucun doute le plus démesuré de ses romans. S’y mêlent, avec une jubilation impressionnante et un sens aigu de la construction, l’histoire, l’art, la littérature, le fantastique et la folie, au sein d’une temporalité balayant la presque intégralité du second millénaire. Le programme annoncé aurait de quoi décourager certains lecteurs et pourtant, Pilgrim se révèle aussi un texte à grande vitesse, curieux, aventureux et en perpétuel mouvement.
L’action principale se situe en 1912. Un certain Pilgrim vient de se pendre. Il est retrouvé mort dans son jardin. Quelques heures plus tard, son cœur recommence à battre. Bientôt interné dans une clinique psychiatrique en Suisse, son cas sera suivi par Carl Gustav Jung.
La fiction digère lentement la réalité, puisque l’écrivain s’appuie sur de nombreux éléments historiques pour faire progresser son récit. Dans Le Chasseur de Têtes (Le Serpent à Plumes, 1996), le lecteur était convié au singulier recyclage de personnages littéraires qu’il pouvait croiser au fil des pages. Ici, l’auteur change de point de vue pour donner une dimension fictionnelle à des figures. Le résultat est saisissant. Impossible de lâcher prise. L’étonnement du début de lecture laisse rapidement la place à la logique imparable du romancier. Findley parvient toujours à pousser son lecteur aussi loin qu’il le souhaite. Vinci, Mona Lisa, sainte Thérèse d’Avila, Oscar Wilde et C. G. Jung feront donc partie, avec d’autres, des relations hétéroclites entretenues par Pilgrim, au fil de ses multiples existences, cela sans qu’à aucun instant, la vraisemblance ne soit malmenée.
En situant l’action de son roman dans la clinique psychiatrique de Carl Gustav Jung, Findley explore une fois de plus l’univers de la folie qu’on retrouve dans tous ses romans, mais ici, il le fait de façon plus radicale. On assiste, avec la naissance du vingtième siècle, à l’évolution de la pensée psychiatrique. Jung, disciple de Freud, rompt progressivement avec son maître à penser. La conception de la folie est en mouvement.
La beauté du geste de Timothy Findley est bien de nous faire croire que le personnage de Pilgrim ne ment jamais. Il est à la fois cet infatigable voyageur, éreinté par ses vies successives et ce mythomane incurable. Au fond, la question soulevée est toujours la même chez l’écrivain canadien. La folie n’est qu’une sorte d’acuité de la perception. Celui qui est considéré comme fou a simplement atteint depuis longtemps la vérité. Son problème tient en quelques mots : la réalité qu’il parcourt est toujours insoutenable.
Né en 1930 dans l’Ontario, Timothy Findley partage aujourd’hui son temps entre le Canada où il vit et la Provence où il écrit. Septième texte traduit en français, Pilgrim appartient à une œuvre déjà vaste, qui comportent neuf romans, ainsi que des nouvelles et des pièces de théâtres qui n’ont pas encore franchi l’Atlantique. Très connu dans son pays, traduit en...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA PDF n°34
4,00 €