La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur W.G. Sebald

A propos

Sebald, une araignée dans le crâne Fascinante par son phrasé à longue et lente arabesque et sa confrontation lancinante avec l’Histoire, l’œuvre de W.G. Sebald n’a cessé de sillonner les lignes, réelles ou imaginaires, d’une mémoire en extinction. Double parution : Campo Santo, sa dernière œuvre restée inachevée, et un recueil d’entretiens et articles. Qu’y a-t-il de plus terrible que les idées qui grouillent sans cesse dans notre tête ? » s’interroge Sebald à propos d’une gravure que lui offrit un jour son ancien ami d’école devenu peintre, Jan Peter Tripp. De cette gravure qui montre un magistrat mentalement dérangé avec une araignée dans le crâne, on pourrait tirer une image puissante qui touche au cœur de l’activité littéraire telle que s’y est adonné Sebald - un trouble du comportement de l’ordre de la « monomanie » - et donne à sentir le mouvement même de son effort d’écrire - « le patient travail de ciselure et la mise en...
mars 2009
Le Matricule des Anges n°101

Ouvrages chroniqués

D’après nature
de W.G. Sebald
2007
Capable de grandes fresques et du détail domestique, l’écriture de W.G. Sebald est portée par une conscience aiguë et empathique de la folie humaine. Connu en France plutôt pour sa prose, mort voici six ans, W.G. Sebald en avait 44 lorsque fut publié ce premier texte en 1988. Or celui-ci est d’une maturité pour ainsi dire entière, qu’expériences et publications ultérieures ne feront qu’exprimer autrement sans vraiment y ajouter. Il s’agit d’un triptyque dont chaque partie est dédiée à la vie d’un homme, tous nés à peu près au même endroit. L’un, Matthias Grünewald, peintre du XVe siècle, auteur du célèbre et miraculeux retable d’Issenheim, signe des œuvres où prolifèrent des accents horrifiques. Le deuxième, Georg Wilhelm Steller,...
Marta Krol
janvier 2008
Le Matricule des Anges n°89
Séjours à la campagne
de W.G. Sebald
2005
À travers six portraits d’artistes parus en 1998, W.G. Sebald effectue, en guise d’hommage, un inoubliable pèlerinage littéraire au cours duquel l’auteur allemand souligne toute l’ambiguité de l’acte d’écrire. Conformément à sa conception de l’écriture comme entreprise d’exhumation de restes contre le cours irrésistible de l’oubli, Sebald donne voix (et images) à des destins intimement liés à l’écriture, et plus ou moins ensevelis dans les gravats du passé (Johann Peter Hebel, Gottfried Keller) ou qui ont failli rester inaperçus dans les archives de l’Histoire (Robert Walser). La « prédilection inchangée » pour ces auteurs auxquels « sont venus s’y rajouter Rousseau et Mörike », s’explique sans doute par la connaissance de l’exil que tous ont d’une façon ou d’une autre expérimentée. Ce qui...
Sophie Deltin
janvier 2006
Le Matricule des Anges n°69
De la destruction comme élément de l’histoire naturelle
de W.G. Sebald
2004
Dans son cinquième livre traduit en français, W.G. Sebald déchiffre une page de l’histoire allemande longtemps restée dissimulée sous un tapis de bombes. Le scientifique britannique Solly Zuckerman avait quelque temps envisagé de confier à Cyril Connolly, alors responsable de la revue Horizon, un article sur la destruction de Cologne vers la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Il y renonça au motif que « (sa) première vision de Cologne exigeait une relation plus éloquente que tout ce (qu’il aurait) pu écrire. » Du projet avorté subsista un titre, sous lequel paraissent aujourd’hui en français trois textes du regretté W.G. Sebald (1944-2001), les deux premiers dérivés de conférences données en 1997 à Zurich sur le thème « Guerre aérienne et...
Eric Naulleau
février 2004
Le Matricule des Anges n°50