La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Guêpine

A propos

Taille de guêpe Riche en curiosités, le jeune catalogue des éditions de La Guêpine insuffle une nouvelle vie à de petits textes originaux, qui ne manquent ni de verdeur ni de verdure. On attribue aux habitants d’Orléans, surnommés les Guépins, un caractère piquant et railleur. Un mélange de « sauvagerie et de sociabilité », ajoute Jean-Louis Pierre, Orléanais « d’origine et de cœur ». La légende était trop belle pour ce professeur de lettres à la retraite, spécialiste de Ramuz, et dont la création d’une maison d’édition était « un vieux projet » : la guêpe devient son emblème, et la Guêpine un modeste nid d’accueil. Depuis six ans, elle exhume de courts textes rares ou oubliés des siècles passés. C’est le premier versant du catalogue. On y croise Chateaubriand et son...
septembre 2018
Le Matricule des Anges n°196

Ouvrage chroniqué

Les Funérailles de Roberto Bolaño
de Emmanuelle Favier
2020
Dans un très intime et intense récit, Emmanuelle Favier interpelle le fantôme de Roberto Bolaño. Depuis sa mort d’un cancer du foie, le 15 juillet 2003, des torrents d’encre ont coulé, une ferveur étrange s’est déclarée, un véritable culte lui est voué. Pareillement à ceux d’Arthur Rimbaud, voire de Jim Morrison, les lecteurs inconditionnels de Roberto Bolaño se sont mués en idolâtres. Le surprenant natif de Santiago du Chili en 1953, « romancier chilien, poète mexicain, apatride espagnol » portait-il, lui aussi, des semelles de vent ? Bien que le sable lui convienne beaucoup mieux, omniprésent dans toute son œuvre et sous lequel ses héros s’enfouissent tel ce loueur de pédalo...
janvier 2021
Le Matricule des Anges n°219