La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions MeMo

Ouvrages chroniqués

Marché Gobelin
de Christina Rossetti
2002
Voici un poème de la littérature enfantine anglaise du XIXe siècle encore inédit en France. Un pari risqué pour un texte qui pourrait paraître pour les jeunes lecteurs d’aujourd’hui désuet, voire parfois difficile d’accès en raison des mythologies anglo-saxonnes auxquelles il se réfère. Avec Marché Gobelin, c’est un troublant poème que Christina Rossetti, sœur du poète et peintre Dante Gabriel Rossetti, a publié en 1862, en pleine Angleterre victorienne. Troublant par son contenu, cet avertissement à la tentation (sexuelle) représentée par les gobelins, des créatures maléfiques, est...
Malika Person
juillet 2003
Le Matricule des Anges n°45
Le Motif Albertine
de Éric Suchère
2002
Le Motif Albertine est une suite de sept petits textes formant un ensemble énigmatique, liés par la reprise de mêmes motifs -la troublante apparition d’une jeune fille, deux collines et leurs terrasses- ou d’une même séquence de texte -cette interrogation sur « l’image totale de la lissitude totale, totale ». Écriture du pli, de la coupe, du retour et de l’esquive, Le Motif Albertine d’Éric Suchère interroge la possibilité de transcrire la fascination d’un homme -« la fascination que la serveuse exerce sur moi », par exemple-, la difficulté de ne pas être prisonnier d’une image troublante...
Pierre Hild
septembre 2002
Le Matricule des Anges n°40
Le Petit bout manquant
de Shel Silverstein
2006
Cet album, paru aux États-Unis en 1976, n’a rien perdu de sa modernité de ton. Inscrit dans la même veine poétique et philosophique (le sens de la vie) que L’Arbre généreux (L’École des loisirs, 1982), Le Petit Bout manquant relate la quête d’un cercle inachevé à la recherche de sa partie manquante. Chacune des doubles pages est illustrée de dessins minimaux noir sur blanc, un long trait la plupart du temps horizontal tracé de part en part sur lequel roule le cercle. Parfois le poète américain y a ajouté d’autres « bouts » rencontrés au cours de l’aventure, ou encore des petits insectes...
Malika Person
mars 2006
Le Matricule des Anges n°71
Quaderno N° 1
Résolument contemporaine, Quaderno signe sa naissance d’un numéro fort réussi. Reste à trouver des lecteurs pour cette « poésie difficile ». La naissance d’une nouvelle revue de création n’est pas un événement rare. Partout et à tout moment, de jeunes gens ou de moins jeunes se lancent dans une aventure dont ils espèrent qu’elle permettra au moins de combler un vide : celui d’une littérature qu’ils défendent. La première livraison de Quaderno, injustement daté « printemps 1998 » (imprimée en juin) marque la volonté du poète Philippe Beck de présenter et faire vivre « une poésie difficile » comme il est dit dans la profession de foi qui ouvre le numéro. Sont donc convoqués, histoire probablement de ne pas rater l’accouchement,...
Thierry Guichard
septembre 1998
Le Matricule des Anges n°24
Rien
de Remy Charlip , Eric Dekker
2005
Méfions-nous des apparences ! Si cet album fait la critique de notre société de consommation, sa posture radicale tient au tracé sans arrogance de son dessin. À sa manière de tenir le crayon, de laisser une trace sur un papier pour Rien, l’illustrateur Eric Dekker pousse à l’extrême la représentation du rien mais qui n’est pas le vide. Il prend ainsi le contre-pied de son acolyte Remy Charlip qui commettait en 2000 aux éditions les Trois Ourses On dirait qu’il neige, promenant le lecteur dans une succession de pages blanches. Avec Rien, les deux Américains convergent dans un dédale d’infinies distinctions aussi subtiles les unes les autres. Prenant le parti d’un texte léger et laconique, qui malgré tout en dit bien long, Remy Charlip laisse à...
Malika Person
juillet 2005
Le Matricule des Anges n°65

Auteurs