La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Théâtre Ouvert / Tapuscrit

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


A Parté
de Françoise Dô
2018
Lmda N°197 Françoise Dô construit une histoire de mots coincés au fond de la gorge. Un aparté au théâtre, c’est ce qu’un acteur dit à part soi et qui n’est entendu que par les spectateurs. Une sorte de confidence. Ou bien ce sont des paroles échangées à l’écart. Françoise Dô nous raconte d’emblée que sa pièce traite des paroles à part, des paroles cachées, des non-dits. Des choses que l’on cache aux autres ou que l’on n’arrive pas à s’avouer soi-même. Le point de départ d’A...
Faire silence
octobre 2018
Alta villa : contrepoint
de Lancelot Hamelin
2007
Lmda N°89 L’histoire se passe dans un bar-hôtel, ou dans la tête d’un handicapé mental. Ce qui est écrit est la tentative de saisie d’un brouhaha. Comme dans n’importe quelle existence, tout n’est pas forcément de valeur équivalente et c’est aux acteurs de voir, sur le moment, ce qui leur semble pouvoir intéresser l’auditoire. L’idée d’un théâtre bègue, un peu idiot, sidéré par la récurrence...
Texte paysage
janvier 2008
Ervart ou les derniers jours de Frédéric Nietzsche
de Hervé Blutsch
Lmda N°41 Bob et Joe, les deux premiers personnages à entrer sur scène commencent à jouer en anglais La Mort d’une poubelle avant de s’apercevoir qu’ils se sont trompés de pièce. D’emblée le ton est donné. On entre dans un univers qui ne ressemble à rien d’autre, un mélange entre la farce, le grotesque, un faux polar, un vaudeville, un délire dada… En avertissement, Hervé Blutsch rappelle le projet de...
Un sploutch de Blutsch
novembre 2002

Auteurs